1 877 771-5494

Blog Archive

Voici une histoire qui démontre toute l’importance des rapports de ventes pour une prise de décision juste et pouvoir poser les gestes les plus rentables.

L’histoire du distributeur de produits électriques

Une entreprise de distribution de produits électriques a voulu modifié son modèle d’affaires, en investissant tous ses efforts sur la vente sur le net. Tout le monde sait que c’est l’avenir ! Mais…

Avec ce tournant, les ventes globales de l’entreprise n’étaient pas au rendez-vous,  puisqu’elles sont passées de 4 000 000$ à 2 400 000$, en quelques années.

J’ai demandé au propriétaire de l’entreprise de me préparer des rapports de ventes sur les dernières années.

« Oh ! Que s’est-il passé ? », demandais-je.

« Il serait intéressant de forer et pousser un peu plus loin les recherches, avec des rapports de ventes par produit et par client. »

Ce genre de rapports n’avait jamais été fait.

Quand un secteur ne va pas bien…

Ses clients se classent en deux catégories : des institutions à grands volumes d’achats et des petits acheteurs qui commandent principalement des « appareils recyclés » à l’unité.

Quelques semaines plus tard, en analysant plus en détails la situation et les nouveaux rapports de ventes, nous avons remarqué une baisse drastique du secteur « appareils neufs », auprès des grands clients surtout. Les ventes « d’appareils recyclés » sont restées stables, même chose pour le service de réparation, alors que le nouveau segment « ventes en ligne » occupe maintenant 25% du total des ventes.

« Nous avons investi beaucoup d’effort sur la vente par internet. C’est l’avenir ! », me dit le propriétaire de l’entreprise. Par contre, avec les rapports de ventes, j’observe que nous nous sommes faits sortir du marché des « appareils neufs ». La baisse des ventes a été plus rapide que nos efforts sur le net. Aussi, sur le net, les ventes s’effectuent un unité à la fois, principalement par les petits clients qui n’ont qu’un seul achat à faire. Ils recherchent surtout un prix. Nous avons cessé de suivre nos grands clients et de les visiter. Je constate que ces derniers ne passent pas leurs achats par le net, mais préfèrent le contact personnel et un bon service après vente. Je crois que nous avons perdu de vue notre marché naturel. Auparavant, c’est moi qui faisait la représentation et j’ai négligé d’aller sur la route pensant que le net ferait le travail… »

Un secteur déficient qui fut revampé

Une attention spéciale a donc été portée au segment « appareils neufs » et l’administration a misé sur l’innovation, afin de revenir compétitive dans ce secteur. De plus, des actions ont été apportées pour reprendre le démarchage et se rapprocher de la clientèle à grand volume, en effectuant à nouveau des visites sur place auprès de ce type d’acheteurs.

La communication électronique est intéressante, mais insuffisante dans ce cas-ci. L’entreprise a également installé un CRM (Customer Relationship Management), afin de mieux suivre l’évolution de ses efforts de mise en marché et améliorer sa vision du segment des « appareils neufs » principalement.

Un an plus tard, la compagnie affirme avoir repris 12 % des ventes perdues…et suit désormais ses bons clients, ses ventes et ses produits avec beaucoup plus d’attention.

Voilà comment des rapports de ventes peuvent être utilisés dans le concret !

******

Vos ventes parlent : Que vous communiquent-elles ?

Vous cherchez réponses à vos questions ? Vos rapports de ventes contiennent une mine d’informations. Le point de départ, c’est généralement l’état des résultats et l’analyse des bilans. Ce sont les bulletins de santé d’une entreprise, aussi révélateurs qu’une prise de sang en médecine. Ensuite, en forant davantage dans vos bases de données, vous pouvez mettre la main sur une foule d’opportunités !

L’utilité des rapports de ventes

  • Connaître les tendances des ventes et ses cycles :
  • Découvrir ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien ;
  • Faire le point sur le niveau de rentabilité ;
  • Analyser des ratios ;
  • Faire des projections et pouvoir suivre l’évolution de vos efforts ;
  • Qualifier votre clientèle ; identifier le meilleur profil ;
  • Découvrir ce qui attire les clients chez vous ; d’où ils proviennent ;
  • Évaluer votre portefeuille de produits et services ;
  • Gérer vos inventaires ;
  • Déterminer vos objectifs ;
  • Dresser les grandes lignes de vos stratégies par produit et service ;
  • Fixer vos prix ;
  • Quantifier le potentiel d’un territoire ; d’un point de vente ; de votre site internet ;
  • En gestion des ventes : suivre la performance de vos représentants ; pour établir des plans de match avec eux ;
  • Faire du « benchmarking » ;
  • Se préparer à une planification stratégique ; pour mobiliser votre équipe ;
  • Suivre l’état de vos promotions ;
  • Rassurer vos partenaires financiers ;
  • Ainsi de suite…

Les rapports de ventes contiennent donc une foule d’informations utiles à la gestion. C’est fou !

En bout de ligne, vous allez mieux investir vos ressources (Efforts en temps, argent, capacité de production, etc.) aux bons endroits. Voilà ce que nous révèle l’analyse des ventes ! 

Observez les tendances de vos ventes (sur maximum 5 ans)

Rapports de ventes

Par où commencer votre analyse des ventes ?

Idéalement, sortez vos 5 dernières années. Si votre logiciel comptable (ou POS) vous le permet, compilez puis analysez vos ventes en fonction des variables suivantes :

  • Ventes par année, par trimestre, par mois, par semaine, par jour, par heure ; (ce qui est pertinent)
  • Ventes par type de produit/service ;
  • Ventes par territoire de votre compagnie ;
  • Ventes par point de service ; par mètre2
  • Ventes par secteur et division de la compagnie ;
  • Ventes par pays ; provinces ; régions ou départements ; municipalités ; quartiers ; etc. ;
  • Ventes par représentant ;
  • Ventes par fournisseur ;

Habituellement, je vais exporter les transactions en mode « Access », afin d’y faire les croisements pertinents voulus. Ensuite, je les exporte vers des chiffriers Excel. Pour des analyses très poussées, je peux utiliser le logiciel statistique SPSS.

Dressez un rapport des ventes par client

Compilez vos ventes par client (ou par catégorie de clients) :

  • Classez vos clients en ordre, selon leur volume d’achat : du plus gros au plus petit.

Avec le rapport des ventes par client, vous pouvez découvrir certains indicateurs fort intéressants sur l’évolution de vos efforts de ventes :

  • Combien de comptes avez-vous ouverts cette année ?
  • Combien de comptes ont été actifs ? Est-ce que ce nombre est à la hausse ?
  • Combien de clients avez-vous perdus ou sont inactifs ? Pourquoi ?
  • Est-ce qu’il y a des clients plus payants que d’autres ? Pourquoi ? Est-ce que d’autres clients potentiels ressemblent à vos meilleurs clients ? Où sont-ils ?
  • Un client cesse d’acheter ? Une lumière rouge doit s’allumer immédiatement ! Pourquoi a-t-il quitté ?

Analysez vos factures

De la même manière, vous pouvez analyser le nombre de transactions, selon ce qui est pertinent d’analyser…

Combien de transactions effectuez-vous ?

  • Par heure ?
  • Par jour ?
  • Par semaine ?
  • Par mois ?
  • Par trimestre ?
  • Par année ?

Est-ce que votre nombre de transactions augmente ? Diminue ? Pourquoi ?

En dollars, quelle est votre transaction moyenne ou votre facture moyenne ?

Suivez aussi les tendances de vos transactions moyennes :

  • Quelles furent les ventes moyennes par facture ? Par client ?
  • Votre facture moyenne était de quel montant ? Est-elle en hausse ? En baisse ? Pourquoi ?

Évaluez l’aspect saisonnier de vos ventes

Est-ce qu’il y a un aspect saisonnier à vos ventes ?

  • Automne ;
  • Hiver ;
  • Printemps ;
  • Été ;
  • Saison des fêtes ;
  • Égales à l’année ;
  • Autre : ________________________

Préparez vos plans en prévision des cycles à venir.

Analysez d’où proviennent votre rentabilité et vos fonds auto-générés

Une autre utilité à ces rapports croisés est de découvrir la tendance générale de votre rentabilité, au cours des dernières années.

D’où proviennent vos fonds auto-générés ; vos profits (ou pertes) ?

  • Est-ce qu’il y a des produits plus payants que d’autres ? Pourquoi ? Est-ce qu’il y a des produits que vous devriez abandonner, pour vous concentrer sur les plus payants ?
  • Un territoire commence à sous performer ? Pourquoi ? Est-ce qu’il y a un nouveau compétiteur qui vient d’arriver à cet endroit ? Que faire ?
  • Comment évoluent vos marges bénéficiaires ? Vos ratios ? En relation avec vos ventes :
    • Marge brute ; marge nette ; ratio de profitabilité ;

Les constats de l’analyse de vos ventes

Maintenant, faites les constats.

Qu’avez-vous constaté de l’analyse de vos ventes ?

  • D’où proviennent vos revenus ? Vos profits ?
  • Quel produit est votre meilleur vendeur ? Pourquoi ?
  • Quel est votre produit le plus rentable ? Le plus prometteur ?
  • Qu’est-ce qui monte/qui descend ?
  • Sur quel produit, vos clients vous reconnaissent-ils spontanément le plus compétent et où vous faites la différence ?
  • Lequel de vos produits attire de nouveaux clients, sur lequel les clients vous recherchent ?
    • Quel produit vous démarque réellement de vos concurrents ?
    • Est-ce que les clients sont capables de distinguer les différentes solutions proposées

Estimez vos ventes

Quelles sont vos prévisions, en fonction des tendances observées ?

  • Ventes par année, par trimestre, par mois, par semaine, par jour, par heure ;
  • Ventes par client ;
  • Ventes par catégorie de client ; selon leur profil ;
  • Ventes par type de produit/service ;
  • Ventes par territoire de votre compagnie ;
  • Ventes par point de service ; par mètre2
  • Ventes par secteur et division de la compagnie ;
  • Ventes par pays ; provinces ; régions ou départements ; municipalités ; quartiers ; etc. ;
  • Ventes par représentant ;
  • Ventes par fournisseur ;

Une méthode assez accessible pour l’estimation des ventes est d’utiliser les moyennes mobiles dans les tableaux Excel.

Pourquoi faire des estimations des ventes ?

  • Ajuster l’offre à la demande ; pour planifier vos achats ;
  • Choisir les meilleurs canaux de distribution et les plus efficaces ;
  • Investir sur les meilleurs produits ou services ; pour éliminer les produits non rentables ;
  • Déterminer les obstacles à la mise en marché et la vente ;
  • Investir davantage aux bons endroits ;
  • Établir des objectifs avec vos représentants ;
  • Attaquer un nouveau marché ;
  • Se retirer d’un marché ;
  • Pour le banquier, vos partenaires, etc. ;
  • Ainsi de suite.

Les raisons pour faire des estimations sont nombreuses. Elles apportent une direction à l’équipe et les mobilisent vers un but commun.

En conclusion  : suivez vos ventes !

Voyez-vous comment l’analyse des ventes peut vous aider dans votre gestion ? L’exercice de faire des rapports de ventes peut paraitre fastidieux et parfois superflu. Par contre, les bénéfices en valent l’effort. Ce sont des outils inestimables qui permettent d’optimiser vos ressources ; de les investir à la bonne place. Mes clients peuvent vous confirmer combien le temps passé ensemble à faire l’analyse des ventes a pu leur être profitable. Ils reprennent directement la voie rapide de l’autoroute de la croissance.

Sur ce, je vous souhaite un maximum de ventes et des résultats dont vous serez fiers de les suivre !

À votre tour : quels rapports utilisez-vous pour suivre vos ventes ? À quelle fréquence les produisez-vous ? Comment les utilisez-vous ?

Je peux vous aider

Vous aimeriez mettre le doigt sur un bobo ? Je peux vous aider. Que ce soit par une analyse détaillée de vos ventes ou par une simple rencontre « zoom » pour discuter de votre situation, contactez-moi !

Suivez-moi sur Facebook

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager. Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé   afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi au niveau collégial. Auteur du Programme à succès L’EFFET SKYROCKET, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

Que vivez-vous en ce moment ? Quels sont les principaux enjeux actuellement comme entrepreneur(e) ?

Cher entrepreneur/Chère entrepreneure,

Mon équipe et moi avons monté cet important sondage afin d’en connaître davantage sur votre réalité, ce qui fonctionnent déjà bien bien dans votre gestion et les éléments sur lesquels vous souhaiteriez améliorer vos compétences.  

Ce sondage couvre les différentes fonctions de la gestion d’une entreprise : le marketing & communications, la vente, les ressources humaines, la finance & la comptabilité, ainsi que votre environnement. 

Vous êtes invités à faire un tour d’horizon rapide de votre management et d’évaluer votre degré de satisfaction des éléments de la gestion qui sont présentés. 

Le sondage prend 15 minutes à compléter. ALLEZ-Y SPONTANÉMENT ! 

Outre en connaître plus sur les enjeux des entrepreneur(e)s, vos réponses nous seront très utiles pour déterminer les sujets des prochains contenus, ceux qui collent à votre réalité : conférences, blogues, ateliers, capsules, etc. 

Soyez rassuré(e), vos informations seront tenues strictement confidentielles et pour usage interne seulement.

Obtenez votre propre rapport personnalisé GRATUITEMENT :

Pour vous remercier de votre participation, nous vous offrons l’option de recevoir le rapport graphique de vos informations, GRATUITEMENT, pour un temps limité.

Vous n’avez qu’à cocher la case appropriée à la fin du questionnaire.

Merci infiniment pour votre précieuse collaboration.

Cliquez sur le bouton jaune ci-dessous pour y avoir accès :

Sylvain Chassé
Conseiller en développement des affaires.

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans pour une prestigieuse banque d’investissements avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du récent Programme à succès « SKYROCKET TON CHIFFRE D’AFFAIRE ET TES PROFITS », il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »
Spécialiste agréé en Optimisation du processus client
Social & Community Manager

Un jour, un jeune entrepreneur à succès voulant devenir millionnaire avant l’âge de 30 ans, se retrouva plutôt sur la paille et sans le sou. Cette leçon transforma sa vie à jamais.

Voici l’histoire d’un jeune homme qui pensait détenir la vérité des affaires.

L’histoire de l’entrepreneur qui pensait détenir la vérité…

C’est l’histoire d’un jeune entrepreneur qui s’intéressait à l’investissement, puis à développer ses propres entreprises avec des associés. À 18 ans, il eut l’illumination pour les affaires. Son rêve : être millionnaire avant ses 30 ans. Prenant toujours plus de risque, il était confiant en sa belle étoile et en son intelligence. Tout en s’occupant de ses entreprises, à la fin de ses études universitaires en économie, il occupa un emploi auprès d’une prestigieuse banque d’affaires. Âgé de seulement 27 ans, ce travail seul lui rapportait déjà 150 000$ en salaire annuellement.

Lâcher un emploi payant pour partir à son compte

Soudainement, il décida de tout quitter pour devenir un entrepreneur à temps plein. C’est ce que le «Père riche» lui recommandait. Avec ses expériences en finance, il était certain de détenir LA VÉRITÉ dans les affaires ! Il savait comment faire de l’argent, puisqu’il en avait fait faire aux autres en grandes quantités. Il connaissait la recette. Même si quelques personnes lui lançaient des signaux d’alerte, il ne daignait les écouter, puisque c’était le « Père Pauvre » qui lui parlait. Aussi, il a étiré l’élastique de l’effet de levier au maximum, avant que celui ci ne lui revienne au visage.

Devinez-vous la suite des choses ?

Une terrible défaite financière pour notre jeune entrepreneur

Âgé de 30 ans, au lieu d’être millionnaire, il a subi une terrible déconfiture financière. Il a tout perdu et s’est ramassé sur la paille… C’était le « S.O.S. d’un terrien en détresse » (i.e. Starmania). Ce fut une période très difficile pour son portefeuille, pour son égo et pour son couple.

entrepreneur en détresse

Avec un bébé d’un an à la maison, une conjointe enceinte d’un deuxième, sans emploi ni revenu, en pleine récession, tout était dramatique. Imaginez : il s’est retrouvé à laver de la vaisselle dans une cabane à sucre, à temps partiel et au salaire minimum. Cet argent, il en avait absolument besoin pour payer les couches.

La situation était plus que précaire. Aussi, devait-il se remettre rapidement sur ses pieds.

À partir de là, qu’auriez-vous fait à sa place ?

Qui a dit que ce serait facile d’être entrepreneur ?

Hé bien, cette histoire est la mienne.

Je vous rassure immédiatement, cette période sombre de ma vie s’avéra décisive pour la suite des choses et pour retrouver le succès. Elle explique la passion que j’ai encore pour mon super métier, soit d’aider les entrepreneurs à attirer plus de clients ; à développer l’entreprise de leur rêve tout en permettant d’éviter les pièges qui m’ont couté si chers !

Aujourd’hui, j’admets avec émotion, en repensant à toutes les difficultés vécues alors, le courage et la persistance déployée, que ce fut «la plus belle chose» qui pouvait m’arriver. Tant mieux si cette défaite arriva plus tôt que plus tard. Avec mon attitude et le peu d’écoute, elle était inévitable.

D’abord, j’ai vite réalisé que c’était moi le problème et personne d’autre. Cette situation était ma création et je devais en prendre l’entière responsabilité.

Comme entrepreneur, vous avez toujours ce choix : soit que vous vous laissez abattre et que vous abdiquez ; soit que vous rendez le tout positif, en apprenant de ces leçons de la vie ! Misère qu’elles coûtent chères parfois ! Il me semble qu’il y a des moyens plus économiques d’apprendre…

« Foncer » était la seule avenue. Avec une grande humilité, je suis en gratitude complète envers avec tous ceux qui m’ont supporté et qui ont eu confiance en moi. Je suis ressorti beaucoup plus fort de ces épreuves. Avec le cœur sur la main, je vous dit : Merci !

Les conseils qui changèrent une vie

Après une rétrospection de 4 mois qui pouvait ressembler à une dépression, j’étais plutôt en réflexion totale pour ma réinvention.

Mon premier réflexe fut d’aller voir des entrepreneurs de hauts niveaux et de leur demander ce qu’ils feraient dans ma situation.

Je pris le téléphone et commença à prendre des rendez-vous avec des chefs d’entreprise. Un président d’une grande entreprise connue a accepté de me recevoir. C’est étonnant de constater que ces gens que l’on pense ultra occupés ont toujours du temps pour aider leur prochain. C’est sûrement ce qui fait d’eux de grands leaders.

Après lui avoir exposé ma situation, il regarda mon CV. Il m’a alors affirmé que je semblais doué pour l’analyse et en plus, pour la vente. Cette combinaison de talents était rare sur le marché. Comme j’avais également le « mindset » d’un entrepreneur (i.e. « me défoncer pour mes clients » ) , il me voyait en direction de marketing.

Le marketing ?

Je ne connaissais rien au marketing. Mon bagage était l’analyse financière, les statistiques, les ratios et l’investissement (ROI).

Un nouveau coup de foudre

Au retour à la maison, je suis allé directement à la bibliothèque municipale. Après seulement quelques lectures sur le sujet, j’ai eu le coup de foudre pour la mise en marché. Le marketing représente la science du futur, la nouvelle voie du succès dans un contexte où tout devient de plus en plus concurrentiel. Celui ou celle qui comprend le mieux les acheteurs, gagne !

Devenir rapidement un expert

Un autre conseil que j’ai reçu fut celui du grand motivateur Brian Tracy. Il disait que nous pouvons devenir un expert dans n’importe quel domaine en moins de 3 ans ; en lisant un bouquin par mois sur le sujet de notre choix.

Master entrepreneur
Brian Tracy

J’ai pris la décision et l’engagement de devenir rapidement un expert en marketing. Vous aussi vous avez eu à prendre ce genre de décision éventuellement dans votre domaine, n’est-ce pas ?

Ces deux recommandations changèrent ma vie pour toujours et me ramenèrent rapidement sur la voie du succès !

Ma cause

De là, ma cause est devenue claire : je ne voulais plus vivre la situation que j’ai vécue. Donc, j’étais condamné à réussir ! J’ai interviewé des entrepreneurs à succès, fait des recherches, lu tout ce qui pouvait exister sur le sujet, observé les pratiques des meilleurs, adoptés leur façons de faire. J’ai découvert des modèles de planification qui m’auraient été tellement utiles à une autre époque. Très excitant !

Le succès est revenu pour moi. Plus tard, je me suis mis à partager le fruit de ce précieux savoir. La recette qui permet de réaliser le chiffre d’affaires de ses rêves !

Mon plan : Permettre aux autres entrepreneurs d’éviter les principales erreurs qui coulent 95 % des entreprises 5 ans après leur démarrage et partager les meilleures pratiques à succès, en terme de développement des affaires !

Apprendre et toujours apprendre…

Ne faisant ni un, ni deux, je retourne étudier à l’université (3 ans par les soirs…) et je me suis mis à lire tout ce qui touchait le marketing. Ma motivation était au maximum. Dans les travaux d’équipe, mes collègues ont vite remarqué mes talents uniques pour analyser des tendances et voir les meilleurs chemins à emprunter. Mes professeurs en furent d’ailleurs très impressionnés, ce qui m’a permis d’obtenir une mention d’honneur de la part de la Faculté, à la remise des diplômes. Imaginez ce que je pouvais ressentir : enfin, le mieux était maintenant devant moi. Brian avait raison : tout est possible à qui se donne vraiment la peine. Je suis devenu l’expert que j’imaginais 3 ans plus tôt. Mais 3 ans sur un banc d’école, c’est long !

« MASTER CERTIFIÉ » de la croissance du chiffre d’affaires des entreprises

Après cette formation, faisant quelques contrats et des recherches d’emplois infructueuses (Est-ce que je voulais vraiment un emploi ? Non), j’ai décidé de me lancer à nouveau en affaires ! (Yeah). Tous les astres étaient alignés ! En 1995, je lance Sondacom (www.sondacom.ca) : une firme spécialisée dans l’analyse de marché et la recherche d’informations stratégiques pour la gestion du marketing. (Hé, on va fêter nos 25 ans en 2020 !!! Wow !!! )

Je suis devenu un « master certifié » dans la croissance du chiffre d’affaires et de l’optimisation de la valeur d’une entreprise.

Les leaders vont au-devant des tendances

Les clients qui me consultent veulent savoir quelle est la meilleure direction à prendre. Ils se sentent souvent seuls face à des enjeux majeurs et ne veulent pas faire d’erreurs. Dans des marchés très concurrentiels, ils me demandent la plupart du temps ce qu’ils doivent faire pour attirer et séduire plus d’acheteurs.

Bizarrement, ce que je constate est ceci : ceux ou celles qui me sollicitent obtiennent déjà un succès retentissant avec leur entreprise. Alors que ceux qui auraient eu le plus besoin de mes compétences (…pour éviter les principaux pièges que j’ai connus) ne s’en donnent pas les moyens…

La recette secrète

C’est là que j’ai constaté le pattern à succès des leaders : ils vont au-devant des nouvelles tendances ; au-devant des besoins de leur clientèle. Ces derniers n’ont pas peur d’investir pour savoir, pour se faire challenger et pour innover. Comme je fais des études de marché et des enquêtes, je remarque continuellement que je travaille toujours pour les champions dans leur domaine. Ce que j’y ai découvert est tellement riche en enseignements que j’ai le goût de vous en dévoiler LES SECRETS !

Ils font des millions sur mes recommandations … en plus de se réaliser comme individu

Je n’ai pas de gêne à le dire : mes clients réalisent ensuite des millions à partir de mes analyses et des chemins que j’identifie pour eux. Ils en ont tout le mérite, puisqu’ils ont eu l’audace d’aller de l’avant. La bonne carte routière amène la vision à se matérialiser plus rapidement, Mais plus important encore, ils se sont réalisés comme individu. Ils ont fait à partir de de leur passion, une entreprise qui change le monde, un client à la fois.

Mes clients sont mon actif le plus précieux. Aussi, je me casse la tête pour eux, à vouloir dépasser toujours mes limites, à vouloir aller toujours plus loin pour trouver « le plus » qui fait la différence sur leurs concurrents.

Leur succès fait directement le miens !

Je me donne corps et âme pour que vous puissiez obtenir des résultats exceptionnels. Suis-je un perfectionniste ? C’est sûr. Pourquoi faire ça ? Pour que vous puissiez devenir les héros de vos clients et moi, le vôtre. Voir vos yeux s’illuminer est ma plus grande gratification.

« L’argent est le résultat d’un travail bien fait et non le but. Votre succès parle par lui-même. »

-Sylvain Chassé

Aujourd’hui, je vis la vie de mes rêves !

Plus je travaille AVEC eux, plus j’en apprends SUR eux !

La recette qui m’a permis de développer personnellement plusieurs millions en ventes.

Aujourd’hui, je vais vous en présenter la recette qui m’a permis de développer plusieurs millions en ventes, d’abord pour mon entreprise et qui a servi de guide à plus de 400 entrepreneurs à succès.

SKYROCKET TES RÉSULTATS

Le livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur.

– Matin Caron de l’Agence Mobux

Mon livre SKYROCKET TES RÉSULTATS et tout le programme développé autour se veut un recueil des meilleures leçons apprises et qui sont les plus efficaces concernant le développement des affaires ; celles que j’aurais aimé connaître à un moment critique de ma vie. J’aurais sauvé tellement de temps…

Ces enseignements ont le potentiel de faire exploser votre chiffre d’affaires. Elles font toute la différence dans la vie de mes clients et également celle de mes entreprises. Elles regroupent en un seul et unique endroit : ici et seront très bientôt accessibles sous différentes formes.

SKYROCKET TES RÉSULTATS est le guide ultime pour les entrepreneurs en croissance, qui n’ont plus de temps à essayer de tout apprendre par eux-mêmes, mais qui veulent attirer plus de clients, créer l’abondance en s’inspirant et en suivant les traces des meilleurs entrepreneurs.

Désirez-vous un marketing avec plus d’impact, plus de clients et créer l’entreprise de vos rêves ?

Régler des problèmes et trouver des solutions créatives sont le lot même d’être en business. Ce programme a été bâtit en pensant à mes jeunes entrepreneurs à qui j’enseigne. Nous utilisons aujourd’hui des moyens modernes qui nous mènent tellement plus rapidement où nous voulons aller : Google, Facebook, le Web, les entonnoirs de conversion, en plus de tous les outils classiques.

Si tel est votre désir, On y va ensemble ! SKYROCKET TES RÉSULTATS vous prends par la main et vous amène là où vous désirez être avec votre entreprise. Il vous aide à franchir ces murs qui vous séparent de votre réussite, comme des centaines d’autres d’entrepreneurs à succès l’ont fait avant vous.

Le lancement du livre et de son programme est prévu le 9 septembre.

Le tout vient avec un manuel d’exercices qui bâtit « pas à pas »votre plan d’action ; des webinaires d’échanges; un groupe privé Facebook; des ateliers pratiques et un coaching individuel.

Je suis excité à l’avance de vous connaître prochainement et de découvrir ce qui vous allume dans la vie. Entreprendre, n’est pas le but. C’est le chemin ! 🙂

Je vous dis : à très bientôt !

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne ! 😉

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Entrepreneur, président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS (en vente bientôt) pour attirer plus de clients et faire exploser votre chiffre d’affaires, il est aussi un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

Il est toujours à l’affût des nouveautés dans son domaine :

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »
Spécialiste agréé en Optimisation du processus client
Social & Community Manager

Suivez Sylvain sur Facebook

Joignez Sylvain sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé .

Partagez vos différentes aventures comme entrepreneur. C’est toujours un privilège de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Les réseaux sociaux et les smartphones sont maintenant omniprésents dans la vie des canadiens. C’est un phénomène social fascinant. Pour les entreprises, cette tendance est incontournable pour le marketing et à un autre niveau, pour la gestion de la main-d’œuvre. Alors, comment en faire profiter votre entreprise, au lieu de voir les inconvénients ?

Pouvez-vous le croire ? 95% des canadiens sont maintenant branchés sur internet et y passent en moyenne 5h51 par jour !!! * Oui, nous pouvons le croire facilement. On peut le constater à chaque coin de rue. Comme hypnotisés, les gens regardent leur smartphone et consultent leurs réseaux sociaux ou textos en traversant la rue à pied , au lieu de regarder les dangers autour. Pendant que les conducteurs attendent, remarquez-les en train de baisser leurs yeux sur quoi ? Sur leur téléphone intelligent !

Réseaux sociaux

Selon une étude récente pour Hootsuite/We are social, 67% de tous les utilisateurs canadiens fréquentent des réseaux sociaux sur une base régulière et se tiennent sur ces plateformes un total de 1 heure 47 minutes par jour, avec une visite moyenne de 9 minutes à chaque occasion, donc y font environ 12 visites par jour.  Ces chiffres sont énormes !  

Pour être devant les yeux de vos clients

Dans mes formations, j’aborde le sujet médiatique comme suit : « Où se posent les yeux de vos acheteurs dès leur réveil le matin et durant le reste de la journée ? C’est là que vous voulez annoncer votre entreprise ! »

Actuellement, les champions des sites les plus visités par les canadiens sont : Google comme moteur de recherches; Facebook, LinkedIn, Instagram, Snapchat et Twitter pour les réseaux sociaux ; finalement, YouTube pour les vidéos.

*Le taux de pénétration d’Internet dans le monde. Crédits : Hootsuite / We Are Social. Janvier 2019

Les réseaux sociaux, une approche différente aux médias traditionnels

L’entrepreneur avide de nouvelles clientèles peut penser qu’annoncer ses promotions sur Facebook vaudra une mine d’or. Cependant, il faut se rappeler que les réseaux sociaux sont à la base des plateformes « sociales ». C’est-à-dire que les gens y vont pour se divertir, pas nécessairement pour se faire envahir de publicités, inintéressantes de surcroît. Donc, l’approche doit être différentes à celles des médias traditionnels.

Puisque le trafic sur internet est très important, outre y faire de la publicité, les réseaux sociaux sont des outils incroyables pour la gestion et la planification marketing d’un entrepreneur.

Dans cet article, je vous présente les 4 grandes utilités des réseaux sociaux

Écouter grâce aux réseaux sociaux

La fonction de l’écoute sert à gérer votre réputation sur les médias sociaux. En étant actif, nous pouvez améliorer la rétention de votre clientèle en identifiant rapidement les irritants potentiels et réduire les possibles remboursements. Aussi, vous restez à l’affût des améliorations de votre offre et de nouvelles occasions d’affaires. ll s’échange tellement d’informations que c’est une mine d’or pour celui qui sait écouter !

  • Suivez de près votre brand : est-ce que les gens parlent de votre compagnie sur les médias sociaux ? Alors, activez vos alertes sur Google pour ne pas les manquer. Montrez aux gens que vous êtes présents et soucieux des commentaires portés à votre sujet. Remerciez les pour les commentaires élogieux. Montrer votre souci lorsque c’est un commentaire plus critique. C’est une façon préventive de désamorcer d’éventuels dérapages pouvant affecter votre crédibilité ; le plus possible, ne laissez aucun commentaire non répondu.
  • Abonnez-vous aux pages de groupes qui abordent les sujets qui vous concernent. Ainsi, soyez à l’affût de ce qui préoccupent les gens. Vous y trouverez une foule d’occasions et d’idées pour concevoir vos prochains messages publicitaires ;
  • Aussi, découvrez rapidement qui sont les principaux influenceurs dans votre domaine. Participez activement sur leur page, en allant dans le même sens qu’eux. N’allez pas les contredire sur leur page, sinon faites-le par message privé ;
  • Suivez les pages et les actions de vos concurrents ; établissez une veille concurrentielle. Personnellement, j’ai un grand respect pour les gens dans mon domaine. Je suis toujours émerveillé par leur créativité et j’aime beaucoup observer leur façon de faire .

Influencer par les réseaux sociaux

client cible réseaux sociaux

Ici en plus d’écouter, prenez les devants et démontrer votre expertise. Pourquoi ? Pour ainsi engager la conversation avec des gens qui recherchent vos compétences. Devenez leur héros en résolvant leur problème. Vos interventions piqueront leur curiosité et iront voir votre site web et ce que vous offrez. C’est aussi une belle manière d’améliorer vos listes d’envois en captant leurs coordonnées.

  • Captez l’intérêt grâce à des images qui attirent les regards ;
  • Utilisez aussi des titres d’articles accrocheurs ; optimisez vos textes avec les mots clés recherchés sur les moteurs de recherches ;
  • Partagez un contenu intéressant qui répond aux questions que les gens se posent ;
  • Profitez du passage d’un lecteur pour lui faire une offre gratuite (leadmagnet), afin d’obtenir ses coordonnées en échange ;
  • De plus, installez des pixels de conversion pour suivre vos visiteurs ; remarketez-les ensuite ;
  • Bâtissez des séries de courriels avec des histoires qui donnent le goût de vous suivre ;  
  • Montrez-vous accessible ; devenez des « intimes » ;
  • Soyez visible « partout ». Ensuite, faites converger tous vos médias traditionnels et numériques vers votre entonnoir de vente ( funnel ).

Réseauter avec les réseaux sociaux

Réseaux sociaux
43206976 – closeup of business team showing unity with putting their hands together on top of each other. concept of teamwork.

Rejoignez les gens de votre domaine qui font sensation sur le web ; profitez de leur grande visibilité ; faites-en de potentiels partenaires, surtout s’ils possèdent d’immenses listes de clients.

  • Développez des partenariats stratégiques. Ainsi parlez d’eux. Ils vous remarqueront plus facilement ;
  • Aussi, écrivez des recommandations sur leurs produits ; partagez leur matériel ; devenez un ambassadeur ou encore un affilié ;
  • Avec des applications comme BUZZSUMO, découvrez les sites les plus populaires dans votre domaine. Découvrez de quoi ils parlent et comment ils font pour attirer de l’achalandage ;
  • Approchez des gens qui pourraient vous aider à développer votre notoriété. Voici l’exemple du « jeune » Russell Brunson, propriétaire de Clickfunnels. Il est régulièrement vu avec le grand Tony Robbins. Même si Russell développe rapidement sa propre notoriété à titre d’entrepreneur de l’année aux États-Unis, Tony lui apporte énormément de crédibilité et de visibilité.
Résultats de recherche d'images pour « Tony robbins Russell Brunson »

Vendre sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux peuvent également servir à générer des acheteurs potentiels et des ventes supplémentaires auprès de vos acheteurs actuels.  Rappelez-vous que les gens y sont pour se divertir, pas se faire vendre et ni envahir. Ils ont le pouvoir de vous « flusher » rapidement. Ces gestes seront remarqués par les propriétaires des plateformes, qui seront tout aussi rapides à vous donner une mauvaise cote et à vous exclure comme annonceur.

vendre réseaux sociaux

Alors, comment vendre sur les réseaux sociaux ? Vous ne vendez pas…au moins directement. Plutôt, laissez les gens vous acheter !  

  • Utilisez ainsi des plateformes pour « emprunter » leur auditoire : Facebook, Instagram, You Tube, LinkedIn, Pinterest. N’oubliez pas que ce sont leurs gestionnaires qui décident ce qui est affiché. Vous devez jouer selon LEURS règles.
  • Capter les informations et envoyez-leur une offre irrésistible ; également, profitez de ces plateformes sociales pour développer vos propres listes et devenir le propriétaire de vos informations ;  
  • Offrez des produits complémentaires dès l’achat initial. Aussi, développez une approche humaine pour attirer l’attention, l’histoire qui vous rend crédible et l’offre irrésistible !  
  • Analysez votre affaire : aussi suivez la fréquence d’achat de vos clients. Surveillez bien vos statistiques : La croissance de vos listes courriels, le taux de conversion, les fréquences d’achat.

Ainsi sur les médias sociaux, l’important est de montrer un caractère humain et sensible.

 « 80% du succès consiste à juste être présent ! » – Woody Allen

31243198 – successful team of business people giving high five in the office

Suivez Sylvain sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de me partager vos différentes aventures. Aussi, c’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Premièrement, il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »
Spécialiste agréé en Optimisation du processus client
Réseaux sociaux

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Partenariat entre Idhéa Marketing Web et

Sylvain Chassé, expert en stratégies d’affaires et marketing.

 

Saint-Hyacinthe/Drummondville, le 26 avril 2019 —La firme drummondvilloise Idhéa marketing web et le spécialiste en marketing Sylvain Chassé ont conclu une entente de partenariat et de coopération pour le développement de leurs affaires.

«Avec Idhéa, le marketing web fait maintenant partie de mon offre de services» – Sylvain Chassé

« La technologie de marketing évolue à un rythme tellement rapide en ce moment. Les gestionnaires de PME modernes peuvent difficilement suivre la parade. C’est pourquoi ils sont au centre de cette nouvelle entente », affirme Sylvain Chassé, homme d’affaires bien connu en Montérégie et au Centre-du-Québec.

« L’idée de cette association est de pouvoir offrir aux clients des solutions plus intégrées, afin d’augmenter leur efficacité et surtout, de leur simplifier la vie. Grâce à cette collaboration avec Idhéa Marketing Web, j’ajoute un volet majeur à mon offre de services en recherche et stratégie marketing. Au cours des dernières années, j’ai développé de nombreux outils pour accélérer le développement des affaires de mes clients. Le marketing web est devenu un incontournable. Aussi, je peux maintenant m’appuyer sur une équipe jeune, dynamique et experte dans l’exécution de campagnes publicitaires numériques : Google, Facebook, Instagram et autres », de dire l’expert Sylvain Chassé.

«Une expertise unique de plus pour Idhéa Maketing Web» – Émilie Morin

« Sylvain apporte une combinaison unique d’expériences, une capacité d’analyse hors du commun, une vision moderne des affaires et un large réseau de contacts. Cette nouvelle collaboration nous ouvre multiples portes pour accélérer notre présence sur de nouveaux marchés où nous commençons à être présents », d’ajouter à son tour Mme Émilie Morin, vice-présidente au développement chez Idhéa Marketing Web.

« Sylvain pourra offrir nos services web à sa clientèle en y ajoutant l’aspect stratégique par-delà du web, ce qui est sa grande force. Aussi, nous pourrons compter sur lui et sa créativité pour amener les affaires de nos clients à un autre niveau. La combinaison de nos forces respectives sera unique au Québec. Nous en sommes bien fiers », de mentionner Mme Morin.

Idhéa Marketing Web possède une place d’affaires à Drummondville et le bureau de Sylvain Chassé est à Saint-Hyacinthe.

www.idhea.ca

www.sylvainchasse.com

www.sondacom.ca

Stratégies marketing

 

 

 

 

 

 

 

-30 –

 

Pour plus d’information :

Sylvain Chassé (450) 779-1423

Émilie Morin (819) 850-7522

COMMENT GÉRER LES DEMANDES DE COMMANDITES (SPONSORING)

Le sponsoring (commandites ou parrainage) est un des outils se rattachant à une stratégie médiatique et des communications plus globales. L’objectif de ces stratégies consiste à placer votre image de marque devant les yeux de votre clientèle cible le plus souvent possible.

Le sponsoring est une stratégie de présence

Un volet de plus en plus important d’une bonne stratégie de communication consiste à renforcer le caractère humain de votre organisation. S’impliquer dans la communauté peut multiplier vos occasions de contacts avec vos concitoyens et les sensibiliser à votre présence. Aussi, vous pouvez de la même façon démontrer votre engagement envers votre personnel en supportant leurs initiatives personnelles. Par cette présentation, en démontrant que vous êtes un employeur avec de bonnes valeurs, il peut devenir plus facile de recruter du personnel éventuellement. L’idée est d’être toujours plus présent sur le terrain !

Personnellement, j’aime mieux sponsoriser moins de causes, mais d’être plus engagé envers celles que je soutiens.

Votre parrainage s’adresse-t-il à votre auditoire ciblé ?

Aussi, imaginez un gymnase rempli de clients idéaux. Aimeriez-vous être là, présent avec eux ? Certainement !

Il existe une multitude de moyens pour attirer l’attention de vos meilleurs clients.  Le parrainage est un moyen pouvant rejoindre votre auditoire ( vos clients idéaux ) en grand nombre. Évaluons ici, si ce moyen est économique pour vous.

Dressez votre plan annuel pour vos parrainages

  1. Prenez un moment dans l’année pour déterminer votre budget annuel à investir en communication et plus précisément, en commandites ; celles-ci peuvent être en services également ;
  2. Prenez en notes toutes les demandes reçues durant l’année ; soyez le moins impulsif possible lors de votre sélection ; restez tout de même ouvert aux occasions ;
  3. Évaluez l’impact de vos commandites ;
  4. Déterminer un montant pour appuyer vos commandites, avec un plan de visibilité supplémentaire.

Tant qu’à embarquer, maximisez votre visibilité

Ici, devenez nettement plus stratégique avec vos investissements en parrainage. Choisissez d’encourager une cause qui maximise votre visibilité là où il y a le plus de potentiel ; celle offrant un programme de visibilité auprès de votre auditoire ciblé. La manière d’évaluer et de comparer les différentes commandites (et aux autres moyens de communication), c’est par le coût par 1000 personnes atteintes. ( Voir la feuille d’évaluation plus bas )

Critères pour qualifier un investissement en parrainage

Voici certains critères pour qualifier la qualité des commandites demandées, celles qui maximisent votre présence et votre visibilité :

  1. Grandeur de l’auditoire rejointe, compatible avec vos clients idéaux : l’importance de l’événement ( dans vos notes, placez l’ensemble des demandes reçues en ordre de priorité )
  2. Encouragez en priorité l’implication des membres de votre équipe ( ex. Présidence d’honneur ) et/ou représentation sur place ;
  3. Analysez le plan de visibilité offert par l’organisme ; tant qu’à investir, évaluez la possibilité d’être un partenaire majeur ;
  4. Évaluer la possibilité de mettre une bannière de votre entreprise lors de l’événement ;
  5. Évaluer les possibilités médiatiques : votre présence sur place pour une remise de chèque, avec photo ( pour rediffusion ensuite sur Facebook, etc. )
  6. Annoncer votre implication dans le milieu ; soyez un agent de diffusion de la cause qui peut porter votre nom ;
  7. Faites la promotion de l’évènement et de votre investissement.

Aussi, l’investissement en commandites doit respecter les mêmes conditions que l’achat de publicité : 9 questions à se poser avant d’acheter de la publicité

Participez à des causes et soyez bien visible !

Quelles sont les causes pouvant être encouragées et regroupant un ensemble de vos clients idéaux ?épuisement professionnel

1)

2)

3)

4)

5)

LES DONS ( sans aucune attente, autre que le montant donné )

Comme son nom l’indique, il n’y a rien à attendre d’un don. Parfois sur l’avis d’un bon client, contribuer à une cause ne vous laisse guère le choix. N’ayant aucune attente de visibilité, planifiez un petit budget pour ces incontournables.

FICHE TECHNIQUE : ÉVALUATION D’UN INVESTISSEMENT EN PARRAINAGE (COMMANDITES OU SPONSORISÉ)

Sélectionnez mieux vos activités et l’effort demandé en utilisant la fiche technique suivante.

************

Date de l’activité : _____________

Nom de l’organisme parrainé : ________________________________________________

Description de l’activité : _________________________________________________________

Particularités de l’activité ( genre de clientèle ) : _______________________________________

______________________________________________________________________________

Implication des membres de mon entreprise à l’activité : Qui ?

  • Présidence d’honneur :
  • Comité organisateur :
  • Participation des membres de votre équipe à l’activité
  • Autre :

Visibilité pour mon entreprise :

  • Prise de photos durant l’activité
  • Prise de photos lors de la remise du chèque ou du cadeau
  • Présence du logo sur :
  • Autre :

Couverture médiatique : ( Nombre de présences dans les médias )

  • Hebdos/journaux :
  • Télévision communautaire :
  • Radios :
  • Médias sociaux :
  • Sites internet :
  • Autre :
  1. Estimé du nombre de personnes présentes à l’activité : _______
  2. Estimé du nombre de personnes qui ont vu mon entreprise grâce à la couverture médiatique : _______
  3. Coût de l’activité pour mon entreprise :

COÛT TOTAL ________________________________________           $

Coût de l’impact publicitaire : ( A+B )/Total de C

Écrivez vos recommandations pour une prochaine participation :

*********

Voilà qui résume une méthode pour élaborer votre plan de sponsorship (parrainage et commandites). Soyez stratégique !

Ma Team et moi pouvons vous aider à bâtir ce genre de plan et le rattacher à un plan de communication plus global. C’est votre image corporative qui en sortira gagnante !

Aussi, n’hésitez pas à nous partager vos meilleures pratiques en matière de gestion des investissements en sponsorship.

Bon succès,

Suivez-moi sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du Programme à succès SKYROCKET ton chiffre d’affaires et tes profits,  il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

Comment le chemin de Compostelle a transformé ma vie ?

«– Sylvain, tu dois aller marcher Compostelle au moins une fois dans ta vie !», mon ancien patron.

«– Pourquoi juste une fois ?» , de reprendre Sylvain, le «pèlerin canadien».

Retournons en décembre 2006.

Depuis peu, je travaillais avec une nouvelle gestionnaire. Dès le départ, elle s’est mise à intervenir dans mon département, en m’en parlant qu’après coup. À titre de directeur, j’avais la responsabilité d’animer un réseau et des représentants. Depuis quelques semaines, je ne dormais plus… j’ai fait un épuisement professionnel, causé par un trouble d’adaptation. Je cherchais la solution pour me sortir de là. J’aimais pourtant beaucoup mon travail et mon équipe. Je me suis finalement retrouvé chez moi, en arrêt de travail pour un mois, à me reposer.

Après ce mois, je devais réintégrer mon poste de manière progressive. Arrivé au travail pour ma première journée, j’ai constaté tous les changements qui avaient été faits dans mon département durant mon absence. Ma nouvelle directrice générale était fière de m’annoncer aussi toutes les tâches supplémentaires qui m’attendaient. Cette dernière était en période d’essai pour 6 mois. Elle disposait de ce temps pour démontrer ses capacités en gestion au conseil d’administration. Les membres de l’équipe vécurent une véritable dictature. Nous n’avions même plus le droit de se parler entre nous, tant le régime était autoritaire. Avant ma pause pour maladie, une de mes collègues venait d’être remerciée, sans raison «officielle». Étant le lien entre le réseau et le bureau, tous me questionnaient à savoir pourquoi cette gentille personne n’était plus là. « A-t-elle volé ? ». Ne sachant pas quoi répondre, cette situation m’indisposait au plus haut point.

Un environnement de travail inhumain

Dans un environnement aussi « inhumain », lors de cette première journée au travail ce matin-là, je n’ai fait que 2 heures avant de retourner chez moi, déjà épuisé à nouveau. C’était la fin. Je n’y ai plus jamais remis les pieds.

Aujourd’hui, je peux dire que c’était ma création. Je n’ai pas su lire, ni soutenir ma nouvelle gestionnaire dans ses peurs, ni comprendre son obligation de se surpasser pour prouver à tout le monde qu’elle était la bonne personne pour ce poste. Au-delà de son rôle et de son style de leadership, c’était une personne que j’aimais beaucoup.

Quelques mois auparavant, je collaborais avec un sympathique directeur général avec qui j’avais de nombreuses affinités. Il venait de prendre sa retraite. Au lieu de donner des ordres, il me consultait et me laissait toute la latitude pour gérer mon département à ma façon : bref, c’était un vrai coach. On développait des stratégies gagnantes ensemble. Les résultats obtenus furent reconnus et cités à travers le Canada comme un modèle à suivre. Tout ça, c’était fini. Je devais maintenant exécuter les ordres et me rapporter chaque semaine à la patronne, une fois la tâche exigée complétée.

Compostelle ? C’est quoi ça ?

C’est ce monsieur qui me parla pour la première fois de Compostelle, des chemins de grandes randonnées pédestres (GR) et de pèlerinages millénaires en Europe. « Compostelle ? » En entrant dans mes fonctions de directeur quelques années auparavant, celui-ci arrivait d’un voyage de marche. Lors de nos diners, il me parlait avec passion de ses expériences et ce qu’il avait pu y vivre ; de l’histoire de ces chemins que même St-François d’Assise avait marché pieds nus.  Quel conteur exceptionnel !

Il m’a dit :

– Sylvain, tu dois aller marcher ça au moins une fois dans ta vie !

Il était convaincant. Dans ma tête, ça disait :

– C’est un beau projet pour ma retraite !

5 mars 2007. À peine quelques mois plus tard, me voilà dans l’avion pour Toulouse. Direction St-Jean -Pied-de-Port, à la frontière entre la France et l’Espagne. J’entamais mon voyage vers l’intérieur. Pendant le vol, j’ai eu amplement le temps de revoir mes derniers mois et l’onde de choc qui venait de passer.

« Je suis perdu »

Je venais de quitter mon emploi pour des raisons de maladie. Je ne savais plus que faire. Je venais de perdre tous mes repères. Je voulais absolument profiter de cette pause pour me recentrer sur mon être ; pour mieux comprendre « qui je suis »; pour faire taire ce mental qui se prenait pour une pauvre victime.

Une de mes employées d’alors fut un ange pour moi. C’est elle qui m’a initié au volet « développement personnel », en me faisant des recommandations de lecture.

C’est ainsi que j’ai décidé de m’occuper de moi en priorité, au lieu de vouloir sauver les autres. Cette fois, c’était moi le démuni. Vivant seul à ce moment, j’ai réalisé que j’étais l’unique responsable de mon bonheur.

Je me suis souvenu des conversations que j’ai eues avec mon ancien directeur général : Aller marcher 800 km, c’est cinglé comme projet. N’est-ce pas ? On me disait que le chemin de Compostelle possédait toute l’énergie des pèlerins qui l’avaient marché depuis plus de 1000 ans ; que c’était un chemin méditatif, idéal pour la rencontre avec soi-même. Alors, pourquoi attendre la retraite quand le moment où j’en ai besoin le plus, c’est maintenant ?

Je suis le créateur de ma vie, après tout. J’assume mes choix.

De nombreux obstacles et peurs

Mais, les obstacles me semblèrent nombreux :

  • Comment se prépare-t-on à faire ça ?
  • Suis-je capable de monter les Pyrénées ? On me dit que c’est comme monter le Mont-Washington, avec un sac de 8 kg sur le dos en bonus.
  • Marcher Compostelle, comment ça fonctionne ? Comment suit-on le chemin ? Y a-t-il un plan, une carte routière ?
  • Le transport ? Je n’ai jamais voyagé en Europe, encore moins seul.
  • Dois-je parler espagnol ?
  • Quel équipement ai-je besoin ? Quel est le climat ?
  • On couche où ? Dois-je réserver. On me dit qu’il y a beaucoup de ronfleurs dans les gîtes.
  • Combien de budgets ça demande un voyage comme ça ? Ai-je les moyens ?
  • Pour la bouffe en chemin, les toilettes, obtenir de l’argent là-bas et ainsi de suite.

Je m’en allais vers l’inconnu le plus total. C’était épeurant ! Est-ce qu’il y a quelque chose de plus déstabilisant que ça pour le mental ?

Se faire confiance

Mon âme me lançait un grand message de foi :

– « Vas-y ! C’est ce dont tu as besoin au moment présent. C’est là que tu te trouveras ! Cesse de te poser des questions et avance simplement, un pas à la fois. GO! »

En fin janvier 2007, j’achetai mon billet d’avion. Je me suis laissé près d’un mois pour me préparer, autant physiquement que pour m’organiser. Telle était ma nouvelle quête.

Mon chemin vers l’intérieur commença à ce moment

La marche était pour moi une activité pour les personnes âgées. Quelle mauvaise perception. J’étais davantage un coureur de marathon, compétitif avec moi-même, pour qui le temps de réalisation était très important. Bref, ma première leçon fut de lâcher prise à tout ça, de m’abandonner et de m’écouter. OH ! Je n’avais jamais vraiment fait ça, m’écouter. Semble-t-il qu’il FAUT toujours excéder nos limites pour se sentir vivant. Notre société valorise énormément la performance, comme étant la quête ultime du bonheur. Sérieusement ? Mais, pourquoi toujours courir contre la vie, au lieu de simplement en profiter ?

Avant de partir pour l’Europe, fébrile, j’ai marché pratiquement tous les jours autour de chez moi. Le mental commençait à se calmer et une grande paix m’envahissait déjà. Je prenais désormais le temps d’observer ce qu’il y avait autour de moi, dans le silence et sans montre. C’est alors que j’ai commencé à me remplir d’amour propre.

Mon programme de préparation

Prêt à partir pour l'aventurePour ma préparation, je suis retourné voir mon ancien directeur général, monsieur Compostelle lui-même. Ce fut d’abord un grand plaisir de le revoir. La connexion se fit instantanément à nouveau. Il fut un excellent guide. À cette époque, Compostelle n’était pas vraiment connu au Québec, à part auprès de quelques initiés. J’écrivais tout ce qu’il me disait et je me suis mis en action dès l’instant suivant. Avant de partir, j’avais déjà marché des centaines de kilomètres en entrainement. Lors du départ, j’étais prêt physiquement et mentalement pour cette aventure.

Finalement, je venais de bâtir ma première « check list » ainsi qu’un programme de préparation qui me servirent par la suite à chacun de mes voyages subséquents. Je vous les partagerai avec plaisir, prochainement.

Je vous rassure : ce chemin est accessible pour presque tout le monde, de toute condition. Il suffit de se respecter sa capacité et aller à son rythme.

« À la rencontre de l’humain ».

Début avril. Pâques, 29 jours après mon départ pour l’Espagne.

Je suis devant la cathédrale de Compostelle, en pleurs. Je ne voulais plus que ce chemin s’arrête. J’ai fait des rencontres formidables. Les gens ont été d’une grande générosité envers moi, Sylvain le pèlerin canadien. Ce fut un chemin rempli de respect les uns pour les autres. La marche offre un grand retour à l’essentiel de qui nous sommes : des pèlerins sur le chemin de cette Terre. J’ai d’ailleurs baptisé mon chemin : « À la rencontre de l’humain ». Le moment arriva où je devais retourner au Canada. Un autre chemin m’y attendait et je savais que celui-là sera également parfait pour me faire évoluer, mais que je reviendrais devant la cathédrale de St-Jacques un jour !

Des révélations

Je suis revenu de ce chemin avec une tonne de leçons apprises sur le sens de la vie. Je me suis fait ce cadeau. La magie a opéré. J’ai marché en étant à l’écoute de mon âme et de mon corps. Je n’ai eu aucune ampoule, ni blessure. L’âme est cette petite voix qui ne parle pas fort. Pour l’entendre, j’ai dû faire taire le mental qui lui, criait son existence. C’était l’égo qui était en train de mourir.

Ce chemin m’appartiendra pour toujours. Il est là à l’intérieur de moi. J’ai voulu longtemps garder mes révélations pour moi seul. Je n’en parlais pas. Voici ce que je disais aux autres : « Vivez votre chemin à votre façon. Il sera toujours parfait. »

Donner au suivant

Le moment est venu aujourd’hui d’écrire et de partager ces leçons. Je me suis rappelé mon ami, le directeur général. Il avait été d’une grande générosité à mon endroit. Il m’a aidé au moment où j’en avais le plus besoin. Je crois que partager mes secrets aux autres aurait le même impact pour celui ou celle qui en a aujourd’hui besoin et qui souhaite se préparer à un tel voyage. Dans mon cas, c’est à ce moment que c’est fait le déclic. Si mon apport peut changer le monde, en permettant simplement à un être de se réaliser, alors pourquoi pas ? Si mon exemple en inspire d’autres à devenir plus humains, à utiliser une communication plus authentique, à s’entraider davantage entre humains, alors telle est ma mission. Pourquoi me retenir ?

Depuis ce premier chemin, je suis retourné marcher pratiquement chaque année. Des chemins de Compostelle, il y en a partout à travers l’Europe, pas seulement en Espagne. Mon sac à dos est toujours prêt !

La meilleure psychologue

La marche est définitivement la meilleure psychologue que je connaisse. Dès que je sens le besoin de me recentrer, je repars marcher, ici ou ailleurs.

Maintenant, je connais la recette, ce qui me permet d’arriver plus rapidement au silence du cœur.

Mon nouveau livre : « Donne un sens à ton chemin »

Mars 2019.

J’ai commencé à écrire mes nombreuses aventures et comment elles ont pu donner un sens à ma vie. Dans un prochain ouvrage, il me fera plaisir de vous partager les principales leçons et les révélations que j’ai reçues lors de ces nombreuses marches ; comment vous pouvez appliquer également ma formule  pour trouver votre propre direction.

Le chemin de Compostelle, c’est une aventure vers l’intérieur qui prend tout son sens :

  • Mon livre est actuellement en précommande. Je vise la livraison en fin mai. Je vous invite à réserver immédiatement votre copie au prix est de 15,99 $, incluant les frais de livraison. Une fois publié, le prix régulier sera 19,99 $ + taxes, frais de livraison inclus.
    • En bonus, j’offre ma « check list » des articles dont vous aurez besoin pour partir à l’aventure. À vous de personnaliser votre liste ensuite.
  • Merci de me signifier votre intérêt pour ce livre dès maintenant. Merci à l’avance de me partager vos expériences sur le chemin également.
  • Contactez moi à : [email protected]

C’est dès ce moment que VOTRE PROPRE AVENTURE débutera !

Comment se préparer pour une longue marche

Faire une longue marche, comme COMPOSTELLE au Québec ou ailleurs vous intéresserait éventuellement ?

  • J’animerai des ateliers , ainsi que des discussions sur comment s’y préparer et faire les bons choix d’équipement ;
  • Je compte enregistrer des capsules vidéo sur les sujets qui me sont les plus régulièrement demandés et interviewer des spécialistes en équipement ;
  • Où marcher au Québec ? J’irai marcher avec vous et me promener à travers les régions du Québec ;
  • Bonus : des séances en ligne en groupe ou individuel pour vous préparer et répondre à vos questions ;
  • Pour vous tenir à l’affût des ateliers, rencontres, marche : Suivez ma page Facebook « En marche  ».

Un premier voyage accompagné à Compostelle pour 2020

  • Vous rêvez de marcher, mais vous êtes craintive de partir seule. J’ai l’intention d’organiser un premier voyage en groupe et marcher avec vous en Europe. Objectif : Printemps 2020.pèlerins de Compostelle

Conférence pour gens d’affaires et organismes

« Pourquoi chaque décideur devrait aller marcher Compostelle (ici ou ailleurs)»

  • Cette nouvelle conférence s’adresse aux leaders d’entreprises, superviseurs et vendeurs ;
  • Je révèle 10 leçons apprises sur le chemin ; comment elles peuvent donné un sens nouveau à votre gestion et à vos rapports avec les humains de votre organisation.
  • Inspiration et motivation garanties.
  • La conférence d’une 1 h sera disponible dès l’automne 2019.
  • Je vous invite à réserver vos dates dès maintenant. Communiquez avec moi pour connaître les conditions et bloquer le calendrier.

Pour plus d’information, communiquez avec moi

[email protected]

Bienvenue

Buen Camino y hasta luego

Sylvain, le pèlerin canadien.  «- Ah oui, québécois tabarnak » de dire mes amis français 🙂

 

 

 

 

 

 

Suivez-moi sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé   afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

En plus, le sage est un entrepreneur moderne !

Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

Une question qui revient régulièrement dans mes échanges avec les entrepreneurs est : « Comment fixer le prix de mes produits (ou services) ? »

Ça ne prend pas de grands cours pour comprendre que le niveau de vos prix représente un élément central dans l’atteinte d’objectifs et d’une bonne stratégie d’affaires. On a souvent l’impression que ce n’est que le seul facteur qui intéresse les clients et pourtant…

Facile à descendre, mais très difficile à remonter

Il est primordial de bien établir ses prix dès le départ, puisqu’ils sont faciles à descendre, mais presque impossible à augmenter une fois établis. Aussi, plusieurs variables sont à considérer préalablement, afin d’arriver à la bonne combinaison.

Variables à considérer avant de fixer le prix d’un produit ou d’un service

Voici un petit échantillon des variables «économiques»  à considérer avant de fixer le prix d’un produit :

  • Le cycle de vie de votre produit : prix d’introduction pour les nouveaux produits ;  prix pour se démarquer lors de la croissance ; prix pour écrémer le marché lorsque le produit arrive à maturité ;
  • L’état de la demande ; les habitudes des consommateurs ; les promotions ;
  • Le degré de sensibilité des clients en regard aux prix (l’élasticité de la demande) ;
  • Les coûts de production et les frais fixes ;
  • La distance géographique du marché visé ;
  • L’aspect concurrentiel et la structure du marché (monopole, oligopole, libre marché…) de votre secteur industriel (SIC Code) ;
  • Les règles légales à considérer.

Mais une question demeure : êtes-vous capable de vendre vos services ou produits pour ce qu’ils valent réellement ? 

Dans ce billet, je présente 3 grandes méthodes à bien saisir, afin de bien établir le tarif demandé pour ses produits et/ou services :

Méthodes pour fixer le prix d’un produit    

 

1) Fixer les prix selon les coûts du produit ou du service :

  • Selon le coût moyen de production + une marge raisonnable (selon certains indicateurs de votre industrie) ;
  • Selon le rendement brut de l’inventaire à atteindre (Marge de profit brut ciblée X la rotation des stocks) ;
  • Selon un retour de profitabilité à atteindre ;
  • Selon l’analyse du point mort (Break-even) ;

2) Fixer les prix selon la demande :

  • Selon la valeur perçue par le client ;
  • Selon le coût des solutions alternatives ;
  • Selon les prix du leader sur le marché ; (les concurrents suivent les tarifs demandés par le leader sur le marché)
  • Coût psychologique ; (ex : 4,99$)
  • De prestige ; (ex : Mercedes)
  • Par composante de la solution ; tarif pour la solution complète ou pour les compléments ;
  • Par soumission ou appel d’offre ;
  • Bas prix de tous les jours ; (ex : Politique de Wal-Mart)
  • Budgétaire (ce que le client est capable de payer et voir si nous pouvons arriver avec une solution qui correspond à son budget) ;

3) Des prix, selon les termes géographiques : qui paie pour le transport et les autres frais ?

  • En fonction de zones géographiques ;
  • Tarif uniforme, n’incluant pas le transport ;
  • Incluant le coût de transport ;
  • « Free on board »(FOB), n’incluant ni le transports et autres frais comme les taxes et les assurances ;

Petit rappel  : assurez-vous de bien connaître les coûtants de tous vos intrants.

********

Pour permettre de comparer des pommes avec des pommes

On dit que les acheteurs sont de plus en plus informés. Pourtant, les clients comparent régulièrement le prix des pommes avec celui des oranges. Les tarifs communiquent régulièrement la qualité des produits ou des services ; permettent de les distinguer. Les clients veulent se faire une idée rapide du marché, afin de réduire leur risque perçu.

Si les clients vous parlent uniquement de vos prix, c’est probablement parce que c’est la seule chose dont ils peuvent évaluer. Ils ne comprennent pas ce que vous vendez ou que votre produit est une commodité (ex : l’essence). Avant de parler du coût, il est recommandé d’établir une relation personnelle en posant les bonnes questions. Par la suite, vous pourrez orienter le client vers la meilleure solution pour lui. Celle-ci n’est pas nécessairement la moins chère.

Le prix ou la valeur ?

Les acheteurs vont évaluer une offre sur un ensemble de critères, dont les prix. Nous sommes dans le domaine de la perception. Lorsque les clients vous parlent de prix, c’est souvent le rapport « qualité/prix » auquel ils font référence. On a l’impression qu’ils ne recherchent que des bas prix. Pourtant, il ne se vend plus de LADA au Québec, le véhicule le moins cher sur le marché à une certaine époque.

Les clients recherchent la meilleure valeur !

C’est à vous de justifier vos tarifs ; de rassurer les clients sur la valeur de l’offre et de les informer correctement sur les différentes solutions existantes, avec honnêteté.

Vous pouvez lire l’histoire d’une boutique qui perdait des ventes parce qu’elle ne justifiait pas ses prix. Lorsqu’elle a commencé à démontrer ses produits et expliquer leur valeur, ces ventes furent améliorées :  « Laissez votre client acheter seul ! Vraiment ? »

Bref, protégez vos prix

Aussi, rappelez-vous que « La dernière tactique à utiliser est de réduire les prix.  Justifiez plutôt votre valeur ! »

********

Désirez-vous vendre plus et avec une meilleure profitabilité ?

Vous avez des problèmes à vendre vos solutions au prix juste ? Je peux vous fournir les outils permettant de découvrir la perceptions des clients en regard à votre offre ; à développer des tactiques qui vous permettrons de vendre plus et mieux.  Avec l’aide de notre filiale sondacom, nous pouvons aussi questionner vos clients et obtenir toutes les réponses à vos questions : Groupe de discussion, sondage, entrevues, etc.

Sur ce, je vous souhaite d’offrir une valeur maximale à vos clients et qu’ils la comprennent parfaitement ; de rendre les gens tellement heureux qu’ils n’auront d’autres choix que de revenir chez-vous et de parler positivement de vous à tous leurs amis !

À votre tour : quelles méthodes utilisez-vous pour fixer vos tarifs ?

Buen camino,

Qui est Sylvain ?

sylvainchasseSage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

 

 

« J’ai fait de la publicité dans le journal, puis je n’ai eu aucun retour à la caisse. Personne ne m’a parlé de ma publicité. Je n’annoncerai plus dans ce média. »

Avez-vous parfois l’impression de perdre votre argent à faire de la publicité ? Vos investissements publicitaires ne rapportent-ils pas comme vous le voudriez et vous aimeriez savoir pourquoi ?

S’il y a un domaine où vous pouvez dépenser facilement beaucoup d’argent sans retour, c’est bien dans ce département. Alors voici :

11 idées pour améliorer l’efficacité d’une publicité

Les gens concluent souvent trop rapidement leur manque de rendement, en mettant la faute sur le média. Il existe pourtant 10 autres raisons potentielles pour expliquer pourquoi une publicité n’a pas fonctionné. J’ai composé cet article afin de démystifier certaines faiblesses dans les communications et ainsi, expliquer pourquoi parfois, vos publicités ne fonctionnent pas comme vous le souhaiteriez.

1)     Donnez une ligne directrice à vos communications

La plupart du temps, lorsque j’évalue une campagne publicitaire, le problème principal se situe par l’absence d’une ligne directrice collée à la réalité des clients. Cette ligne s’intègre à une stratégie plus globale qu’on appelle une stratégie de « positionnement ». Ici, je ne parle pas de votre rang sur Google, mais bien de la « perception » qu’ont les gens envers votre entreprise. C’est un concept très mal compris par les entrepreneurs. J’ai tellement d’exemples que je pourrais vous transmettre ; des supposées « bonnes publicités » qui ne communiquent malheureusement pas ce que les clients veulent entendre, parce qu’elles ne sont pas rattachées à leur problématique.

  • Répondez à un réel besoin ;
  • Le degré de connaissance des clients envers votre type de solution n’est pas très élevé et doit être mieux expliqué ;
  • Votre ligne directrice doit être claire !
  • Utilisez la meileure approche : Stratégie de masse ou personnalisée ?

Découvrez maintenant comment une bonne ligne directrice peut rendre vos actions tellement plus percutantes : 7 éléments pour orienter votre stratégie d’entreprise

 

2)     Votre publicité doit toucher la bonne cible

  • Votre clientèle cible doit être bien définie au départ : « cibler tout le monde, ne cible personne ! »
  • Votre pub doit atteindre les clients qui ont le plus besoin de vous ;
  • La taille de votre auditoire : votre publicité doit rejoindre un auditoire suffisamment large pour être rentable. Ne surestimez pas votre groupe d’acheteurs, non plus.

 

 

 

 

3)     Un message qui parle à l’auditoire

Votre communication règle-t-elle un problème ou offre-t-elle un avantage clair  aux clients ?

  • Les gens doivent se reconnaitre dans ce que vous avez à leur dire. Voici l’histoire d’un commerçant de chaussures qui n’a pas été en mesure d’utiliser le bon message :  7 critères pour vérifier si votre message a du punch.
  • Votre message doit être simple, rien de compliqué. Un enfant de 6 ans pourrait-il être capable de le comprendre, de le reprendre et à la limite, de le chanter ?
  • Ne mettez pas trop de messages dans votre communication. Votre ligne directrice deviendrait alors difficile à comprendre et votre publicité perdrait toute son efficacité. Plusieurs fois, j’ai vu des publicités qui ressemblaient à des pizzas « all dressed » ! Dans ce temps-là, je me dis que l’annonceur ne savait pas pourquoi il faisait de la publicité, mais il voulait être certain de ne pas manquer son coup… et c’est malheureusement ce qui arriva !
  • Votre promesse tient-elle la route ? Elle doit être vraie et crédible. Plusieurs fois, j’ai vu des rabais que les consommateurs considéraient comme de fausses promotions. C’est une belle façon de se discréditer ;
  • Votre sujet doit toucher les gens et être intéressant ;

 

En bref, testez votre message avant de le diffuser à grande échelle. Faites des tests A/B : concevez 2 publicités et observez laquelle apporte les meilleurs résultats.

4)     Votre réputation : est-elle bonne ?

Je me souviens d’être allé manger dans un nouveau restaurant avec ma famille. Nous étions 10 personnes. Unanimement, les 10 personnes furent insatisfaites sur la totalité de l’expérience client. J’en ai avisé le propriétaire dans un but constructif. Mais au lieu de m’en remercier, il s’est mis à se justifier et faire la sourde oreille. Imaginez le bouche-à-oreille dévastateur que ce restaurant a pu recevoir de ses clients. Lorsque je voyais ensuite ses publicités, elles me rappelaient à quel point notre expérience avait été négative. Environ deux mois plus tard, le restaurant était déjà fermé. Une bonne publicité ne peut pas remplacer une mauvaise réputation !

Morale de cette petite histoire : vérifier la satisfaction de vos clients régulièrement. Le bouche-à-oreille est encore la meilleure publicité ! Voici sur le lien ci-contre, 10 indicateurs essentiels pour mesurer la satisfaction des clients. J’y offre également un modèle de questionnaire gratuitement, ainsi qu’un texte d’approche.

 

5)     Vérifiez la conception de votre publicité

« Une publicité ne peut créer un avantage compétitif. Elle ne peut que le transmettre. »

  • Votre publicité doit être bien conçue : 
    • Votre publicité doit être remarquable et mémorable ;
    • Par son style, votre publicité doit refléter les attentes de votre clientèle cible, comme par exemple : ne pas être trop haut de gamme, quand vous êtes un commerce de liquidation ;
    • Est-elle suffisamment grande pour être vue ?
    • Elle ne doit pas comporter trop de texte : les gens lisent de moins en moins ;
    • Idéalement, votre publicité aurait une image qui fait 80 % de sa taille et 20 % texte. On dit qu’une image vaut mille mots !
    • Des images avec des humains attirent davantage l’œil des clients.
  • Pour analyser votre conception, faites-lui passer le test «A.I.D.A.» :
    • Votre publicité est-elle « A » ttirante ?
    • Votre publicité partage-t-elle un contenu « I » ntéressant ?
    • Suscite-t-elle un « D » ésir ?
    • Appelle-t-elle à l’« A » ction ?

6)     La répétition : une fréquence suffisante

Vous avez annoncé une fois et ça n’a pas marché. C’est normal !

  • Saviez-vous qu’on dit qu’une publicité doit être vue 20 fois avant d’être totalement remarquée et comprise ? Alors, pensez-vous qu’une seule parution de votre publicité puisse être suffisante pour attirer l’attention sur elle ?

Tapez sur le même clou

En communication, l’astuce est d’avoir un message clair et surtout de le répéter, répéter et répéter, avant qu’il commence à avoir un impact significatif auprès de la clientèle. Vous devez être présent tout le temps !

  • Pour la plupart des entrepreneurs, le budget publicitaire n’est pas très élevé pour bien couvrir adéquatement le marché. Alors, utilisez votre créativité. Servez-vous d’une multitude de moyens « gratuits » ou presque, pour rejoindre votre clientèle cible sur une base régulière et pour ne pas être oublié. On dit qu’un client qui n’a pas entendu parler de vous au cours des deux derniers mois n’est plus votre client. Alors, soyez présent !
  • Ici, je dresse 11 façons pour développer sa clientèle, sans frais ou presque.

7)     Votre publicité est-elle sur la bonne plateforme ? ( votre choix médiatique )

Voici 9 questions à se poser avant d’acheter de la publicité

  • Vous n’avez peut-être pas utilisé le bon média pour rejoindre votre clientèle. C’est ce qui pourrait expliquer que votre publicité n’a pas fonctionné.
  • La grande préoccupation des petits entrepreneurs actuellement est « Comment faire de la publicité sur Facebook ? » Serait-ce le nouvel Eldorado ? « Bien non, c’est maintenant Instagram… » Au contraire, vous devriez peut-être faire du « Google Adword »… Pensez-vous annoncer dans un journal papier ? « Hein quoi ? Je l’ai essayé, ça n’a pas marché…» : Oui, mais l’avez-vous bien utilisé ?

Voyez-vous, tout le monde a son opinion. Comment s’y retrouver ? Un média peut être excellent pour une entreprise et non adapté pour une autre.

Voulez-vous la bonne réponse maintenant ?

Pensez-y deux secondes : où vos clients posent-ils leurs yeux en se levant le matin ( le premier média consulté ) ? Où posent-ils leurs yeux par la suite, tout au long de la journée ? Les lieux qu’ils fréquentent ? Par où passent-ils pour trouver un service comme le vôtre ? Idéalement, c’est là que vous souhaiterez placer vos publicités.

Chaque média offre des possibilités, mais possède aussi ses limitations.

D’ailleurs, voici une liste de toutes les possibilités médiatiques qui s’offrent à vous. Voyez à quel point le choix est immense : les stratégies médias : l’inventaire des outils.

  • J’ai écrit précédemment que les gens lisent de moins en moins. Vous l’avez remarqué comme moi : ils consultent davantage leur téléphone intelligent. Ils passent en moyenne 55 secondes sur un article d’intérêt. Donc, l’image et les titres ( H2 ) prennent une importance encore plus grande dans la communication ;
  • C’est l’utilisation d’un mixte de plateformes qui fait généralement la force d’une bonne campagne publicitaire.

 

 

8)     Des objectifs de communication clairs et mesurables

Que voulez-vous atteindre comme objectif ?

Voici quelques exemples d’objectifs de communication :

  • Attirer de nouveaux clients ;
  • Favoriser l’essai de votre nouvelle solution ;
  • Activer ou devancer les achats ;
  • Rappeler l’existence de la marque ; la distinguer ;
  • Fidéliser votre clientèle ;
  • Valoriser et remercier vos clients actuels ;
  • Votre objectif ? _____________________________

Des styles différents selon les objectifs à atteindre

Selon l’objectif, le style de communication sera différent. Une publicité pour un nouveau service n’est pas conçue de la même façon qu’un autre qui est bien établi et déjà compris. Voici un exemple :

Faire une promotion de type rappel en présumant que le service ou produit est connu, alors qu’il ne l’est pas : vous faites une publicité avec 20 % de rabais sur le nouveau « Wawagogo ».

– Oui, mais c’est quoi un « Wawagogo » ?

Ça ne vous dit rien, n’est-ce pas ? Quelque part, vous devrez l’expliquer, sans quoi le client potentiel va poursuivre sa route sans avoir remarqué votre publicité, parce que ça ne lui dit rien.

  • Le niveau d’expérience du consommateur avec votre type de solution influence donc le type de campagne publicitaire : êtes-vous la marque favorite des consommateurs ? L’objectif est-il de vous faire connaitre ? Voulez-vous faire gouter/favoriser l’essai ? Désirez-vous provoquer la répétition d’un achat ou encore le bouche-à-oreille ? Chacune de ces publicités sera différente.

 

9)     Bon timing publicitaire

  • Un consommateur est bombardé par des milliers de stimuli publicitaires tous les jours. Le cerveau devient alors sélectif. Il remarquera prncipalement ce qui peut l’intéresser et ne remarquera même pas les autres publicités. Votre publicité doit être « just-in-time », être là lorsqu’il a besoin de la voir. Si j’ai mal au dos, le risque est grand que je remarque les publicités qui parlent de combattre le mal de dos. Le lendemain de la première tempête de neige est sûrement un excellent moment pour annoncer les services d’un chiropraticien ;
  • Beaucoup de publicités similaires peuvent être au même moment que celles des compétiteurs. Démarquez-vous ou changez de période, si possible ;
  • Votre publicité a pu être remarquée, mais le consommateur n’est pas rendu là dans son processus d’achat. Voici un exemple : je remarque une belle publicité pour un chalet dans Charlevoix. Vraiment invitant. Je retiens donc l’information. L’an prochain, lors de mes prochaines vacances, je peux décider d’y aller. Est-ce qu’ici la publicité a été efficace ? Certainement ! Mais le résultat sera malheureusement tardif. Le propriétaire se dira probablement : « J’ai fait de la publicité et je n’ai pas eu de rendement immédiatement, donc pas bon ! » La publicité de rappel est souvent nécessaire dans ces cas, me suivez-vous ?

 

10) Des attentes réalistes envers vos publicités

Comment évaluez-vous le succès de votre bonne campagne publicitaire ? Par l’atteinte d’objectifs réalistes. Cependant, faites l’exercice à la fin de l’année : combien vous a coûté l’acquisition de vos nouveaux clients ? Combien vous ont-ils rapportés ? Est-ce rentable ? Pouvez-vous faire mieux pour rejoindre les mêmes clients et pour moins cher ? Voilà le vrai enjeu d’une bonne gestion publicitaire !

Je constate que les gens ont souvent des attentes très élevées envers leur investissement publicitaire. La publicité fait probablement un très bon boulot d’éveiller l’auditoire à votre existence. Cependant, ce n’est que la première phase du processus. Il faut le suivre dans l’évolution de sa prise de conscience.

Dans les médias conventionnels, on parle du coût par mille lecteurs. Dans le marketing numérique, il est plus facile de mesurer le rendement direct et de faire suivre au client un entonnoir de conversion : tant que votre coût d’acquisition reste en dessous du revenu apporté par un nouveau client. Continuez, c’est idéal !

11 ) Orchestrez vos campagnes

« Tout le monde parle de Facebook. Est-ce pour vous ? »

Les médias sociaux sont d’excellentes plateformes pour communiquer avec votre clientèle dans un cadre « social ». Les gens y vont pour se divertir, pas pour voir une tonne de publicités agressives. Alors, rendez vos « posts » plus sociables.

Des gourous limités

Avez-vous suivi les conseils d’un gourou qui vous a promis de tripler vos revenus en deux semaines, avec sa formule magique qui a fonctionné pour lui ? Sans obtenir les résultats promis, sa formule était-elle réellement adaptée à votre réalité ? Sans dénigrer la bonne volonté de ces personnes, remarquez leur passé. Peu possèdent des formations solides en marketing. Ils ont souvent adapté des « techniques » modernes, à force d’essais et d’erreurs. Mais, leur vision s’arrête souvent à leur technique. Bravo si elle fonctionne pour leurs clients également.

Intégrer les outils dont vous avez réellement besoin

Où aller ? Rares sont ceux ou celles capables de maitriser les différents contextes d’affaires, de comprendre le comportement des acheteurs dans celui-ci et leurs perceptions, d’intégrer les outils pour communiquer adéquatement avec ceux-ci et arriver à LA solution complète dont vous avez besoin.

La communication semble un art, mais dans le fond c’est une science. Tout est mesurable !

 

 

******

Créez un effet « explosif » pour votre entreprise

Skyrock tes résultatsDevenez le héros de vos clients !

Dans mon récent livre  « Skyrocket tes résultats»,  j’y dévoile des chapitres complets sur comment attirer des clients potentiels grâce à des publicités efficaces. Il identifie les meilleures avenues et vous permet de bâtir un plan d’action solide.

Un lecteur m’a affirmé ceci : « Par sa simplicité, ce livre est la meilleure consultation que j’ai obtenue de ma vie. C’est un livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur »

Vous y retrouverez plus de 90 secrets, astuces et conseils, afin de développer rapidement votre clientèle. Faites « exploser » vos résultats :

  1. Vous pouvez ouvrir le livre où vous voulez au hasard. Appliquez immédiatement le conseil présenté.  Chaque conseil fait environ 1 page et demie. Donc, c’est une lecture très rapide.
  2. Vous pouvez aussi l’utiliser sous forme de GUIDE : suivre méthodiquement chacune des étapes proposées pour bâtir votre modèle d’affaires.

Une nouvelle approche synthétisée pour monsieur et madame le monde ! 

Ce livre condense 23 années de recherches et expose les gestes les plus profitables effectués par 400 clients-entrepreneurs sous mes conseils. Ici, la nouvelle approche est surprenante par sa simplicité. Je l’ai écrit pour des gens qui veulent des résultats rapides, sans avoir à suivre de longs cours universitaires…ça je les ai déjà fait pour vous !!!

Obtenez ce guide pratique complet pour seulement 27$. Oui vous avez bien lu : 27$ !!!

Voici le lien pour en savoir plus sur ce livre, sa méthode et pouvoir le commander :  « SKYROCKET TES RÉSULTATS»

Suivez-moi sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

 

 

 

Vivre un épuisement professionnel : Qui a dit que ce serait facile ? 

Voici une autre partie de ma vie personnelle et professionnelle qui font la personne que je suis aujourd’hui.  L’histoire de mon épuisement professionnel : lorsque je me suis pris à vouloir sauver le monde.

Le piège de vouloir sauver le monde

En fin 2006, à la suite d’une campagne de financement record à titre de directeur pour le Centraide de ma région, je m’effondre complètement épuisé. Dans cette aventure, j’y avais mis tout mon cœur, tant les besoins humains étaient nombreux dans mon milieu. Aussi, des changements internes ont ajouté à mon stress déjà élevé.

Comme j’étais trop intense dans la gestion de mes fonctions, je ne dormais plus et finalement j’ai fini par tomber malade.

 

Un épuisement pour apprendre à lâcher prise

Au lieu de sauver le monde, mon corps me disait que le temps était venu de lâcher prise et de s’occuper de moi ; de me choisir en premier lieu.

Après une visite médicale, me voilà en arrêt de travail pour 30 jours. Ce mois fut pour moi de l’air frais, ayant l’impression d’être presque en vacances. À la fin de cette période, je retournai à mon bureau pour une entrée progressive. Lors de mon premier matin, je ne fis que 2 heures, tant ma pression était dans le tapis. J’étais déjà brûlé, juste à observer toutes les tâches qui m’attendaient. Le médecin m’arrêta pour un autre mois. C’est alors que j’ai réalisé que c’était terminé pour moi à cet endroit et que le temps était venu de passer à autre chose.

 

Le timing parfait pour me choisir

À cette époque, ma situation était très particulière. Je détenais des investissements assez rentables pour me permettre une certaine autonomie financière. J’étais propriétaire d’entreprises gérées par des perles qui n’avaient pas besoin de moi au quotidien. J’en profite ici pour les remercier infiniment pour leur compréhension et leur bon support dans ces moments difficiles. En bref, je n’avais pas à me soucier de mes dépenses de subsistance au quotidien, ni de la gestion des entreprises. De plus, les membres de ma famille étaient rendus assez grands pour me permettre une certaine liberté.

La marche vers Compostelle

Histoire inspirante

Histoire de Compostelle

Un de mes anciens patrons était un fervent des longues marches et me parlait abondamment de ces expériences sur les chemins de Compostelle, en Europe. C’était la première fois que j’entendais parler de ces chemins. À ce moment, j’étais plus un adepte de la course à pied. La marche me semblait davantage un sport pour les personnes plus âgées. Lors de nos discussions, je me disais que Compostelle serait un très beau projet pour ma retraite.

Après des années à me consacrer aux autres, j’ai finalement décidé de prendre un arrêt prolongé et de consacrer l’année 2007 entièrement pour moi. Sur un coup de tête, j’ai décidé de partir sur le champ vers l’Europe, sans attendre ma retraite. J’avais absolument besoin de me retrouver ( « loin du bureau » ) et la longue marche me semblait un excellent moyen pour faire de l’introspection. Ce voyage, je l’ai appelé : « Au-devant de l’humain que je suis ».

Le plus beau cadeau que je puisse m’offrir

Pendant 2 mois, je me suis promené à travers l’Espagne et le Portugal. Ce fut toute une aventure. Mes seules préoccupations furent de manger, marcher et dormir. Mon âme m’a amené là où j’avais besoin d’être à ce moment précis. J’ai pu méditer à volonté et faire la paix avec de nombreuses situations de ma vie. J’ai aussi croisé des gens formidables. Quel privilège d’avoir pu vivre cette expérience et surtout de me le permettre.  C’est aussi à ce moment que j’ai décidé de revenir à mon métier de « marketeur », afin de partager mon savoir être avec d’autres humains, dont la passion pour l’entrepreneuriat est la même que moi dans le savoir faire.  Vous raconter toutes ces aventures, ce sera pour d’autres tranches de vie.

Depuis, je m’accorde des pauses « obligatoires » à chaque année

Finalement, 2007 fut une excellente année au niveau de mon développement personnel et de la connaissance de soi. Ce pèlerinage vers l’intérieur, je me le permets pratiquement à chaque année depuis en m’accordant de petites pauses régulièrement pour aller marcher, me reposer, faire des lectures inspirantes. Mon corps me l’exige et je l’écoute. Je le sens dès que je m’approche de la ligne de l’épuisement.

Les gens me trouvent chanceux de pouvoir prendre des vacances comme ça et de voyager. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que ce sont des périodes de ressourcement «obligatoires », afin d’éviter un autre épuisement, pour me remplir d’énergie et de pouvoir simplement continuer d’avancer.

C’est bon pour ma santé physique et mentale !

******

Créez un effet « explosif » pour votre entreprise

Skyrock tes résultatsDevenez le héros de vos clients !

Dans mon récent livre  « Skyrocket tes résultats»,  j’y dévoile des chapitres complets sur comment attirer des clients potentiels grâce à des publicités efficaces. Il identifie les meilleures avenues et vous permet de bâtir un plan d’action solide.

Un lecteur m’a affirmé ceci : « Par sa simplicité, ce livre est la meilleure consultation que j’ai obtenue de ma vie. C’est un livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur »

Vous y retrouverez plus de 90 secrets, astuces et conseils, afin de développer rapidement votre clientèle. Faites « exploser » vos résultats :

  1. Vous pouvez ouvrir le livre où vous voulez au hasard. Appliquez immédiatement le conseil présenté.  Chaque conseil fait environ 1 page et demie. Donc, c’est une lecture très rapide.
  2. Vous pouvez aussi l’utiliser sous forme de GUIDE : suivre méthodiquement chacune des étapes proposées pour bâtir votre modèle d’affaires.

Une nouvelle approche synthétisée pour monsieur et madame le monde ! 

Ce livre condense 23 années de recherches et expose les gestes les plus profitables effectués par 400 clients-entrepreneurs sous mes conseils. Ici, la nouvelle approche est surprenante par sa simplicité. Je l’ai écrit pour des gens qui veulent des résultats rapides, sans avoir à suivre de longs cours universitaires…ça je les ai déjà fait pour vous !!!

Obtenez ce guide pratique complet pour seulement 27$. Oui vous avez bien lu : 27$ !!!

Voici le lien pour en savoir plus sur ce livre, sa méthode et pouvoir le commander :  « SKYROCKET TES RÉSULTATS»

Suivez-moi sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

 

 


Recherche