1 877 771-5494

Blog Archive

Avoir plus de trafic sur votre site web, ça vous dit ?

Aidez les gens qui vous cherchent à votre trouver sur les moteurs de recherches !

Le référencement naturel visant à optimiser votre site et vos articles de blogue pour les moteurs de recherches est une façon économique de développer le trafic sur vos pages web. Cependant, le travail demande une certaine pratique à maîtriser. C’est le but de cet article !

85 000 lecteurs différents en 4 ans

Depuis mars 2015, date du début de mon blogue, j’ai eu la visite de 85 000 lecteurs sur mes blogues. « Comment tu fais ça ? » Voilà une question qui m’est posée lorsque les gens voient mes chiffres.

Trois de mes articles sont régulièrement no.1 sur les moteurs de recherches

Lors de certaines requêtes populaires, 3 de mes articles ont le privilège de sortir régulièrement en position de tête, soit tout en haut de la liste d’une requête, sur des millions de liens possibles. Imaginez-vous le travail de référencement derrière cette réalisation ?  

Au cours des 12 derniers mois seulement, mon nombre de lecteurs fut en progression de 44 % sur la même période l’année d’avant. Alors, voyons comment j’y suis arrivé.

La puissance de la plateforme : WordPress

Premièrement, j’utilise une plateforme très appréciée par les moteurs de recherches ; soit WordPress. Mon site fut développé à force de contenus de qualité et estimé par les lecteurs. Les moteurs de recherches remarquent le temps passé par les visiteurs à lire mes articles. Pour eux, c’est un indice qui leur fait dire que mes écrits sont d’intérêt et pertinents pour ceux et celles qui font des requêtes. 

Le référencement naturel : un travail de longue haleine

Le référencement naturel est un travail de longue haleine. Aussi, vous devez publier régulièrement pour être remarqué par les moteurs de recherche.

Il y a plus de 100 articles différents sur mon site. Il existe donc une synergie qui se développe, une force qui propulse mes différents articles, ainsi que mes nouveaux articles. Les liens internes permettent aux lecteurs de se promener d’un article à l’autre et de demeurer le plus longtemps possible sur votre site. Je vais revenir sur ce concept dans quelques instants. 

Voici donc 14 astuces pour optimiser le référencement de vos pages web, ainsi que vos articles de blogue.

Pour optimiser le référencement de mes textes, j’utilise une application gratuite qui s’appelle YOAST. L’application m’indique par la couleur rouge, jaune ou verte, si je respecte ou pas les critères d’optimisation pour mon article ou ma page web.

1.      Trouvez dès le départ les bons mots clés utilisés par les chercheurs

Quel mot clé (requête) voulez-vous utiliser ?

À titre d’exemple, j’ai choisi « référencement » comme mot clé pour cet article.

Pour optimiser le référencement naturel de votre article, vous devez obligatoirement faire une recherche pour définir les bons mots clés à utiliser.

Entrez dans le moteur de recherches les mots que vous croyez qui seront utilisés par les gens pour arriver à votre contenu. Sous votre requête, le moteur va vous suggérer les mots les plus souvent employés actuellement par les chercheurs. Déjà, vous avez un excellent indice sur les mots à retenir pour orienter votre article.

Utilisez les étiquettes dans vos réglages

Vous pouvez également mettre votre mot clé et d’autres étiquettes dans vos réglages de la page.

L’effet ressemble aux hashtags d’Instagram. Ils aident les moteurs de recherches à trouver d’autres lecteurs, en fonction de leur habitudes de recherches et intérêt pour ces sujets complémentaires.

référencement par les étiquettes

Optimisez votre permalien (URL)

Idéalement, votre mot clé doit se retrouver également dans le permalien URL de votre page. Dans le présent exemple, mon permalien s’appelle :

www.sylvainchasse/referencement-naturel-seo

2.      Citez des sources externes pour aider votre propre référencement

Les moteurs de recherches aiment que vous citiez des sources externes dans votre article. Par exemple dans le précédent paragraphe, j’ai placé des liens vers Instagram et YOAST. Ça me donne des points !

Aussi en bas de cet article, je cite habituellement des gens qui m’ont apporté des témoignages avec le lien vers leurs coordonnées ; d’autres liens pointent vers une page de destination pour mon programme Skyrocket ; un autre vers mon université et le site web de Sondacom, une autre de mes entreprises. 

Ces liens externes peuvent aussi mener vos lecteurs vers d’autres articles qui discutent du même sujet. Une astuce est d’apporter votre opinion sur ce qui y est avancé. Citez l’auteur au besoin. S’il utilise un outil puissant tel « Google Alert » sur son propre nom, il risque de recevoir une notification comme quoi il a été cité dans mon article et vouloir commencer à vous suivre. C’est une des façons d’attirer l’attention d’influenceurs sur vous. Aussi, soyez gentil avec vos amis !

3.      Pointez d’autres articles de votre cru et qui complètent bien le sujet d’intérêt.

Une autre façon d’optimiser votre référencement est de faire des liens internes qui mènent vers d’autres de vos articles précédents, complétant probablement le sujet abordé.

À ce chapitre, mon article le plus populaire actuellement aide les entrepreneurs à dresser le profil de leur clientèle cible ( ou encore le persona, si vous préférez ).

référencement

Un lien interne vers mon article

Remarquez avec l’exemple précédent, je viens tout juste de faire un lien interne vers un de mes articles, ce qui me donne d’autres points de référencement ! De plus, j’aide mon article à se maintenir en haut de la liste, puisqu’il est cité. Le lien maintient ou augmente le trafic vers cet article et garde les gens sur mon site plus longtemps, ce que les moteurs de recherches remarquent également !

C’est un excellent article et vous pourrez aller y faire un tour après !

Commencez-vous à comprendre la twist des interliens ?

4.      Placez votre mot clé dans le texte au tout début, dans le premier paragraphe de votre article

Vos mots clés doivent se retrouver dans le premier « paragraphe » normal de votre texte ; idéalement au début de votre première phrase. Dans le texte actuel, j’ai mis le mot « référencement » comme mot clé.

Si vous remontez au début de cet article, vous verrez le mot « référencement » au début du paragraphe. Le moteur de recherche analysera rapidement qu’on y parle de référencement dans cet article.

5.      Utilisez des mots clés précis et courts

Dans la version gratuite de l’application YOAST, vous ne pouvez qu’utiliser qu’un seul mot clé, ex : « référencement » ou mini expression. Il est fortement préférable d’utiliser un mot précis, tel qu’il est recherché. Dans la version payante de YOAST, il vous est possible d’ajouter d’autres mots clés et des synonymes à votre mot clé. 

Ici, avec « référencement », les moteurs de recherches aiment ça puisque c’est facilement identifiable dans une requête. 

6.      Utilisez régulièrement le mot clé tout au long de la rédaction de votre article

Dans un article, la longueur que je trouve idéale est d’environ 1 000 mots. Lorsque les moteurs analysent votre article, ils noteront la fréquence de l’utilisation du mot clé dans votre texte. Ici, avant même d’écrire cette ligne, j’ai utilisé 14 fois le mot « référencement » dans mon texte. Considérant la longueur de mon texte et le nombre de fois utilisé, les moteurs vont considérer cet article sérieusement. 

7.      Placez votre mot clé dans le résumé de l’article (méta description). C’est un bon moyen de référencement

Les plateformes de recherches aiment que vous fassiez une petite description de votre article. De quoi parle-t-il ? Il va y chercher à retrouver votre mot clé, afin de bien orienter les requêtes des chercheurs vers les sujets d’intérêt.

Ici, je n’ai pas utilisé le mot clé dans ma phrase volontairement. Trop ou pas assez, c’est la même chose pour les moteurs de recherches. L’objectif est de rester naturel dans le flot des mots du texte.

8.      Votre résumé (méta description) doit comporter entre 120 et 156 caractères

Votre méta description est ce que le chercheur va lire comme un sommaire de votre article, en dessous du titre. Généralement, ce sont les mots que l’on retrouve dans votre premier paragraphe. Idéalement, votre méta description devrait comporter entre 120 et 156 caractères sans plus. Tout excédent sera coupé.

9.      Votre mot clé doit se retrouver qu’une seule fois dans un URL de votre site web

Ici, afin d’éviter toutes confusions, il n’est pas conseillé de reprendre un mot clé déjà utilisé ailleurs, dans un autre de vos articles. Le mot clé doit être original le plus possible à cet article, sans quoi le conflit pénalisera votre optimisation.

Dans un de mes précédents articles, je pointais un lien vers un autre de mes sites qui utilisait le même mot clé et n’a pas reçu une bonne note… il fut mal « référencé ».

Référencé ou référencement ?

Remarquez, je viens d’utiliser le mot « référencé », ce qui ne compte pas pour mon mot clé. Celui-ci est « référencement »… et là, le moteur de recherches vient tout juste de compter ce dernier. C’est ça la twist !

10.  Placez votre mot clé dans le texte alternatif des images de l’article pour aider votre référencement

Si vous utilisez un média de votre bibliothèque, comme une image par exemple, allez ajouter votre mot clé dans le texte alternatif de celle-ci. Les images sont scannées par les moteurs de recherches et vos photos peuvent également devenir des sources pour les chercheurs.

11.  Placez votre mot clé régulièrement dans vos sous-titres H2, H3

Utilisez votre mot clé fréquemment dans vos titres H2, H3, sans exagération. Lors de l’analyse de votre page par les moteurs de recherches, le système remarquera plus facilement le sujet abordé, grâce à vos sous-titres.

12.  Pour un bon référencement, ayez la bonne longueur de texte, idéalement 900 mots !

Chaque article de votre site devrait contenir un certain nombre de mots afin de pouvoir se classer dans les moteurs de recherches. Un article de fond sur un sujet devrait contenir au-delà de 900 mots. Les moteurs de recherches vont remarquer le sérieux et la profondeur de votre article sur le sujet donné.

13.  Le référencement passe obligatoirement par l’utilisation du mot clé dans le titre de votre article ou de la page

Votre mot clé doit obligatoirement apparaitre dans le titre, ainsi que dans le méta titre de votre article tel que vous souhaitez le voir apparaitre lors de la requête du lecteur. Préférablement, votre mot clé serait le premier mot de votre titre.  

Je me répète également, il doit se retrouver idéalement dans le permalien, l’URL de la page.

14.  Votre titre devrait avoir au tour de 70 caractères maximum, avec le mot clé idéalement au début

Le méta titre, c’est ce qui va s’afficher comme titre lors d’une requête sur les moteurs. Il peut être différent du titre officiel de l’article. L’idée est qu’il ne dépasse pas le nombre de caractères pour leurs publicités, que le titre ne soit ni trop court, ni trop long ; idéalement pas plus de 70 caractères. C’est un des aspects critiques pour l’optimisation sur les moteurs de recherches (SEO).

Voilà ! Votre prochain article sera parfaitement optimisé pour les moteurs de recherches.

Les gens pourront trouver plus facilement votre contenu de manière naturelle, sans que vous ayez à payer.

Prochain article : optimiser votre texte pour en faciliter la lecture

Lors d’un prochain article, nous verrons comment rendre vos textes plus faciles à lire, autant pour votre lecteur… que pour l’intelligence artificielle des moteurs de recherches ! Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager à vos amis et sur vos réseaux sociaux. C’est une belle façon de m’encourager à écrire.

En voici le lien pour le lire : votre contenu web, 7 façons de le rendre facile à lire

LE PROGRAMME À SUCCÈS
« SKYROCKET »

Découvrez la méthode qui a le potentiel de faire exploser votre chiffre d’affaire… et vos profits !

…sans trucs coûteux, sans technologie sophistiquée, ni formules compliquées…mais profitable rapidement !

Skyrocket le guide

Découvrez 5 façons
pour faire décoller vos ventes et vos profits rapidement, où que vous soyez dans le monde !

Suivez Sylvain sur Facebook

Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de me partager vos différentes aventures. Aussi, c’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

Vendre sur les réseaux sociaux , référencement

Conseiller en développement des affaires :

Expertise en vente et marketing ; audit 360 ; stratégies de croissance ; planification stratégique ; étude de marché ; analyse des ventes ; comportement  des consommateurs ; marketing RH ; marketing web et réseaux sociaux !

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur).

Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Premièrement, il a travaillé 8 ans pour une prestigieuse banque d’investissements, avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.

Enseignant au niveau collégial

Il enseigne l’analyse et la planification marketing à de jeunes entrepreneurs au niveau collégial.

Auteur

Auteur du Programme à succès L’EFFET SKYROCKET, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »
Spécialiste agréé en Optimisation du processus client et le référencement

Facebook et les autres médias sociaux occupent une place de plus en plus importante dans la stratégie de marketing d’une entreprise. Les annonceurs veulent absolument être présents là où se tiennent leurs consommateurs. Lors de mes conférences, je demande aux participants : « Que regardent les gens en se levant le matin et au cours de la journée ? C’est là que vous voulez vous annoncer ! »

Sur une plateforme comme Facebook, nous sommes ici dans un environnement « social ». Vous pouvez écouter, discuter ; influencer grâce à votre contenu ; développer votre image de marque et des alliances ; vendre. Par contre, vos publicités doivent avoir une approche différente. Aussi, Russ Henneberry de Digitalmarketer pointe 6 comportements à éviter en faisant la gestion de vos réseaux sociaux :

1. Fâché ? Tenez-vous loin de Facebook

Il y a toutes sortes de gens sur les réseaux, dont plusieurs avec de faux comptes. Ces propriétaires s’amusent à nuire à la réputation des autres membres du réseau. On les surnomme les TROLLS ou les HATERS. Aussi, certains de leurs commentaires désobligeants peuvent venir vous chercher très profondément. C’est souvent le but de ce type de commentaires. En tant qu’entrepreneur, on y met déjà tout notre cœur. Les commentaires blessants peuvent nous rendre irrationnels.

Nous accordons souvent trop d’importance à ces « fausses nouvelles » ( fake news ). Une personnalité bien connue s’y enflamme d’ailleurs sur les réseaux sociaux sur une base quotidienne.

Que faire dans ce cas ?

  • Demandez à quelqu’un de votre entourage de vous composer une bonne réponse. Celle-ci sera probablement plus objective et moins émotive ;
  • Prenez un recul de 24 heures pour bien respirer et vous détacher émotivement ;
  • Si vous préférez répondre personnellement, allez-y poliment.  Les autres lecteurs ne sont pas dupes. Si le commentaire n’a pas rapport, supprimez-le tout simplement et bloquez-le ;
  • Aussi, dénoncez les faux comptes ou les commentaires irrespectueux aux administrateurs de Facebook. Ils pourront plus facilement vous guider vers la bonne action à prendre.

La réputation de votre marque est un actif précieux à protéger :

  • Demeurez respectueux et professionnel, malgré tout ;
  • Écrire sur Facebook, c’est comme écrire à l’univers ou dans le Journal de Montréal !
  • Rappelez-vous que sur les réseaux sociaux, vous êtes une personnalité publique. Aussi, ce que vous écrirez laissera des traces.

2. Ne « spammez » pas votre réseau !

Si vous communiquez directement avec des gens qui ne s’en attendent pas, vous faites alors du POURRIEL ou du SPAM. C’est une activité perçue comme très désagréable par plusieurs de vos potentiels admirateurs et qui, jusqu’à un certain point, est illégale. Pour les consommateurs, la communication doit être préalablement autorisée/sollicitée par eux ; sans quoi votre compte Facebook peut en souffrir énormément. Les administrateurs du réseau peuvent décider de placer votre marque en « quarantaine » et geler votre compte. Assurez-vous que les noms «acheté» soient intéressés préalablement par ce que vous offrez.

  • Idéalement, l’action doit venir d’eux ;
  • Effectivement, les vrais admirateurs sont ceux qui veulent vous suivre volontairement et qui ont fait le choix de vous suivre ;
  • À la place, développez un contenu intéressant et attirez les vrais fans pour qu’ils s’intéressent à ce que vous faites et qui voudront vous suivre de leur plein gré !
  • Mettez en évidence votre personnalité unique, celle qui donne le goût de vous suivre. J’adore les histoires de « Cours toutoune ». Geneviève est humoriste. Loin d’être une athlète de haut-niveau, elle nous partage ses impressions en vidéo lors de ses «footing». C’est très viral. Vous avez là un bon exemple d’originalité et de leader charismatique.

3. Évitez la danse des « likes »

En quoi consiste cette danse ?

À ne pas faire : Si je « like » ta page, tu dois « liker » obligatoirement la mienne en retour. Si tu ne m’as pas retourné le like dans les 48 prochaines heures, je supprime ma nouvelle adhésion à ta page.

  • Ici, le message est fort simple : soyez authentique ;
  • Intéressez-vous sincèrement aux autres, sans attendre un retour immédiat. En disparaissant après 48 heures, vous manquez l’occasion d’en apprendre un peu plus sur votre client potentiel et trouver le sujet qui pourrait l’allumer ;
  • Aussi, c’est en aidant les autres que vous serez davantage remarqué. Vous pourrez ainsi attirer l’attention sur ce que vous faites en retour.
  • Rappelez-vous que votre présence Facebook est sociale à la base. Les mêmes règles s’appliquent dans le monde virtuel que dans la vie face-à-face : respect et politesse. J’ai déjà reçu des bêtise parce que je n’avais pas accepté une offre qui ne m’intéressait pas du tout. Par son manque de tact, ce contact fut non seulement supprimé, mais aussi bloqué !

4. Ne participez pas à toutes les discussions sur tous les sujets

Être tout pour tout le monde risque grandement de discréditer votre marque personnelle :

  • Restez-en à vos sujets de prédilection et aux sujets touchant vos passions ;
  • Donnez vos recommandations, si on vous les demande ;
  • Posez surtout des questions, au lieu d’étaler votre grand savoir que personne n’écoutera.

À l’inverse, si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, contentez-vous d’écouter ( ou de lire ) les sujets discutés :

  • Servez-vous-en pour vous en inspirer ;
  • Si vous êtes totalement inactif, une solution possible consiste plutôt à archiver votre page. L’inactivité, c’est comme une non présence : être invisible dans le noir.

5. Évitez d’être en mode « vente » ou « promo » trop souvent

Les gens sont sur les réseaux sociaux pour se divertir, s’informer et partager leurs bons moments ; non pas pour se faire harceler par des pubs et promos non-sollicitées.

Aussi, Facebook ne veut pas que vos murs deviennent une tapisserie de publicités. C’est pourquoi il donne priorité aux contenus partagés par vos amis. Avec son algorithme, Facebook a une excellente idée du contenu qui intéresse votre auditoire…et ce qui la repousse :

  • Soyez informatifs, plus que vendeur ou promotionnel ;
  • Utilisez vos meilleures parutions pour attirer l’attention… avec modération ;
  • Développez plutôt une image humaine et sympathique. Les gens aiment les bonnes histoires et donner leur opinion. Questionnez-les. Faites des sondages à l’occasion !

Je dirais qu’il ne faut pas excéder 1 « post » de type « vente » pour 6 « posts » de type informatif.

6. N’automatisez pas tout !

Les gens ne veulent pas sentir qu’ils sont en communication avec des robots. C’est désagréable. Des séquences automatisées mal ciblées n’est pas fort non plus.

  • Éventuellement, la personne voudra une interaction avec un humain ; vos courriels doivent être personnalisés et intéressants ;
  • Aussi, restez dans le bon goût dans le développement de vos relations avec la clientèle ;
  • Permettez aux gens de pouvoir se désabonner de votre séquence ; invitez-les même à le faire, si le sujet n’est pas pertinent pour eux. Il vaut mieux perdre un contact dans votre liste, que votre réputation.

*******

Comment se servir du nouvel algorithme de Facebook

Vos publicités n’ont pas le «punch» qu’elles méritent ? Voici une vidéo qui explique bien les enjeux, afin de maximiser l’impact de vos messages sur Facebook :

Vidéo : Le nouvel algorithme de Facebook

*******

Voilà ! Facebook et les autres réseaux sociaux sont des outils très efficaces pour les entrepreneurs, si vos approches sont bien appliquées. Nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement !

Créez un effet « explosif » pour votre entreprise

Skyrock tes résultatsDans son Programme à succès « Skyrocket ton chiffre d’affaire et tes profits», Sylvain dévoile dans un GUIDE de 150 pages comment attirer des clients potentiels grâce entre autres, à des offres qui font dire «oui, j’en veux» et des communications plus efficaces. Il identifie les meilleures avenues et vous permet de bâtir un plan d’action solide pour faire exploser vos résultats financiers.

Un participant m’a affirmé ceci : « Par sa simplicité, ce GUIDE est la meilleure consultation que j’ai obtenue de ma vie. C’est un livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur »

Vous y retrouverez plus de 90 secrets, astuces et conseils, afin de développer rapidement votre clientèle. Faites « exploser » votre chiffre d’affaire …et vos profits :

  1. Vous pouvez ouvrir le livre où vous voulez au hasard. Appliquez immédiatement le conseil présenté.  Chaque conseil fait environ 1 page et demie. Donc, c’est une lecture très rapide.
  2. Vous pouvez aussi l’utiliser sous forme de GUIDE : suivre méthodiquement chacune des étapes proposées pour bâtir votre modèle d’affaires.

Une nouvelle approche synthétisée pour monsieur et madame le monde, ainsi que pour les entrepreneurs plus avisés ! 

Ce GUIDE condense 23 années de recherches et expose les gestes les plus profitables effectués par 400 clients-entrepreneurs sous mes conseils. Ici, la nouvelle approche est surprenante par sa simplicité. Je l’ai écrit pour des gens qui veulent des résultats rapides, sans avoir à suivre de longs cours universitaires…ça je les ai déjà fait pour vous !!!

Voici le lien pour en savoir plus sur ce PROGRAMME, sa méthode et pouvoir le commander :  « Le Programme à succès : SKYROCKET Ton chiffre d’affaire et tes profits»

Suivez Sylvain sur Facebook

Joignez vous à Sylvain sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé afin de lui partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour Sylvain de pouvoir vous connaître et vous suivre à son tour.

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne !

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi le marketing au niveau collégial. Auteur du Programme à succès  SKYROCKET TON CHIFFRE D’AFFAIRE ET TES PROFITS, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager


Recherche