1 877 771-5494

Blog Archive

Voici une histoire qui démontre toute l’importance des rapports de ventes pour une prise de décision juste et pouvoir poser les gestes les plus rentables.

L’histoire du distributeur de produits électriques

Une entreprise de distribution de produits électriques a voulu modifié son modèle d’affaires, en investissant tous ses efforts sur la vente sur le net. Tout le monde sait que c’est l’avenir ! Mais…

Avec ce tournant, les ventes globales de l’entreprise n’étaient pas au rendez-vous,  puisqu’elles sont passées de 4 000 000$ à 2 400 000$, en quelques années.

J’ai demandé au propriétaire de l’entreprise de me préparer des rapports de ventes sur les dernières années.

« Oh ! Que s’est-il passé ? », demandais-je.

« Il serait intéressant de forer et pousser un peu plus loin les recherches, avec des rapports de ventes par produit et par client. »

Ce genre de rapports n’avait jamais été fait.

Quand un secteur ne va pas bien…

Ses clients se classent en deux catégories : des institutions à grands volumes d’achats et des petits acheteurs qui commandent principalement des « appareils recyclés » à l’unité.

Quelques semaines plus tard, en analysant plus en détails la situation et les nouveaux rapports de ventes, nous avons remarqué une baisse drastique du secteur « appareils neufs », auprès des grands clients surtout. Les ventes « d’appareils recyclés » sont restées stables, même chose pour le service de réparation, alors que le nouveau segment « ventes en ligne » occupe maintenant 25% du total des ventes.

« Nous avons investi beaucoup d’effort sur la vente par internet. C’est l’avenir ! », me dit le propriétaire de l’entreprise. Par contre, avec les rapports de ventes, j’observe que nous nous sommes faits sortir du marché des « appareils neufs ». La baisse des ventes a été plus rapide que nos efforts sur le net. Aussi, sur le net, les ventes s’effectuent un unité à la fois, principalement par les petits clients qui n’ont qu’un seul achat à faire. Ils recherchent surtout un prix. Nous avons cessé de suivre nos grands clients et de les visiter. Je constate que ces derniers ne passent pas leurs achats par le net, mais préfèrent le contact personnel et un bon service après vente. Je crois que nous avons perdu de vue notre marché naturel. Auparavant, c’est moi qui faisait la représentation et j’ai négligé d’aller sur la route pensant que le net ferait le travail… »

Un secteur déficient qui fut revampé

Une attention spéciale a donc été portée au segment « appareils neufs » et l’administration a misé sur l’innovation, afin de revenir compétitive dans ce secteur. De plus, des actions ont été apportées pour reprendre le démarchage et se rapprocher de la clientèle à grand volume, en effectuant à nouveau des visites sur place auprès de ce type d’acheteurs.

La communication électronique est intéressante, mais insuffisante dans ce cas-ci. L’entreprise a également installé un CRM (Customer Relationship Management), afin de mieux suivre l’évolution de ses efforts de mise en marché et améliorer sa vision du segment des « appareils neufs » principalement.

Un an plus tard, la compagnie affirme avoir repris 12 % des ventes perdues…et suit désormais ses bons clients, ses ventes et ses produits avec beaucoup plus d’attention.

Voilà comment des rapports de ventes peuvent être utilisés dans le concret !

******

Vos ventes parlent : Que vous communiquent-elles ?

Vous cherchez réponses à vos questions ? Vos rapports de ventes contiennent une mine d’informations. Le point de départ, c’est généralement l’état des résultats et l’analyse des bilans. Ce sont les bulletins de santé d’une entreprise, aussi révélateurs qu’une prise de sang en médecine. Ensuite, en forant davantage dans vos bases de données, vous pouvez mettre la main sur une foule d’opportunités !

L’utilité des rapports de ventes

  • Connaître les tendances des ventes et ses cycles :
  • Découvrir ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien ;
  • Faire le point sur le niveau de rentabilité ;
  • Analyser des ratios ;
  • Faire des projections et pouvoir suivre l’évolution de vos efforts ;
  • Qualifier votre clientèle ; identifier le meilleur profil ;
  • Découvrir ce qui attire les clients chez vous ; d’où ils proviennent ;
  • Évaluer votre portefeuille de produits et services ;
  • Gérer vos inventaires ;
  • Déterminer vos objectifs ;
  • Dresser les grandes lignes de vos stratégies par produit et service ;
  • Fixer vos prix ;
  • Quantifier le potentiel d’un territoire ; d’un point de vente ; de votre site internet ;
  • En gestion des ventes : suivre la performance de vos représentants ; pour établir des plans de match avec eux ;
  • Faire du « benchmarking » ;
  • Se préparer à une planification stratégique ; pour mobiliser votre équipe ;
  • Suivre l’état de vos promotions ;
  • Rassurer vos partenaires financiers ;
  • Ainsi de suite…

Les rapports de ventes contiennent donc une foule d’informations utiles à la gestion. C’est fou !

En bout de ligne, vous allez mieux investir vos ressources (Efforts en temps, argent, capacité de production, etc.) aux bons endroits. Voilà ce que nous révèle l’analyse des ventes ! 

Observez les tendances de vos ventes (sur maximum 5 ans)

Rapports de ventes

Par où commencer votre analyse des ventes ?

Idéalement, sortez vos 5 dernières années. Si votre logiciel comptable (ou POS) vous le permet, compilez puis analysez vos ventes en fonction des variables suivantes :

  • Ventes par année, par trimestre, par mois, par semaine, par jour, par heure ; (ce qui est pertinent)
  • Ventes par type de produit/service ;
  • Ventes par territoire de votre compagnie ;
  • Ventes par point de service ; par mètre2
  • Ventes par secteur et division de la compagnie ;
  • Ventes par pays ; provinces ; régions ou départements ; municipalités ; quartiers ; etc. ;
  • Ventes par représentant ;
  • Ventes par fournisseur ;

Habituellement, je vais exporter les transactions en mode « Access », afin d’y faire les croisements pertinents voulus. Ensuite, je les exporte vers des chiffriers Excel. Pour des analyses très poussées, je peux utiliser le logiciel statistique SPSS.

Dressez un rapport des ventes par client

Compilez vos ventes par client (ou par catégorie de clients) :

  • Classez vos clients en ordre, selon leur volume d’achat : du plus gros au plus petit.

Avec le rapport des ventes par client, vous pouvez découvrir certains indicateurs fort intéressants sur l’évolution de vos efforts de ventes :

  • Combien de comptes avez-vous ouverts cette année ?
  • Combien de comptes ont été actifs ? Est-ce que ce nombre est à la hausse ?
  • Combien de clients avez-vous perdus ou sont inactifs ? Pourquoi ?
  • Est-ce qu’il y a des clients plus payants que d’autres ? Pourquoi ? Est-ce que d’autres clients potentiels ressemblent à vos meilleurs clients ? Où sont-ils ?
  • Un client cesse d’acheter ? Une lumière rouge doit s’allumer immédiatement ! Pourquoi a-t-il quitté ?

Analysez vos factures

De la même manière, vous pouvez analyser le nombre de transactions, selon ce qui est pertinent d’analyser…

Combien de transactions effectuez-vous ?

  • Par heure ?
  • Par jour ?
  • Par semaine ?
  • Par mois ?
  • Par trimestre ?
  • Par année ?

Est-ce que votre nombre de transactions augmente ? Diminue ? Pourquoi ?

En dollars, quelle est votre transaction moyenne ou votre facture moyenne ?

Suivez aussi les tendances de vos transactions moyennes :

  • Quelles furent les ventes moyennes par facture ? Par client ?
  • Votre facture moyenne était de quel montant ? Est-elle en hausse ? En baisse ? Pourquoi ?

Évaluez l’aspect saisonnier de vos ventes

Est-ce qu’il y a un aspect saisonnier à vos ventes ?

  • Automne ;
  • Hiver ;
  • Printemps ;
  • Été ;
  • Saison des fêtes ;
  • Égales à l’année ;
  • Autre : ________________________

Préparez vos plans en prévision des cycles à venir.

Analysez d’où proviennent votre rentabilité et vos fonds auto-générés

Une autre utilité à ces rapports croisés est de découvrir la tendance générale de votre rentabilité, au cours des dernières années.

D’où proviennent vos fonds auto-générés ; vos profits (ou pertes) ?

  • Est-ce qu’il y a des produits plus payants que d’autres ? Pourquoi ? Est-ce qu’il y a des produits que vous devriez abandonner, pour vous concentrer sur les plus payants ?
  • Un territoire commence à sous performer ? Pourquoi ? Est-ce qu’il y a un nouveau compétiteur qui vient d’arriver à cet endroit ? Que faire ?
  • Comment évoluent vos marges bénéficiaires ? Vos ratios ? En relation avec vos ventes :
    • Marge brute ; marge nette ; ratio de profitabilité ;

Les constats de l’analyse de vos ventes

Maintenant, faites les constats.

Qu’avez-vous constaté de l’analyse de vos ventes ?

  • D’où proviennent vos revenus ? Vos profits ?
  • Quel produit est votre meilleur vendeur ? Pourquoi ?
  • Quel est votre produit le plus rentable ? Le plus prometteur ?
  • Qu’est-ce qui monte/qui descend ?
  • Sur quel produit, vos clients vous reconnaissent-ils spontanément le plus compétent et où vous faites la différence ?
  • Lequel de vos produits attire de nouveaux clients, sur lequel les clients vous recherchent ?
    • Quel produit vous démarque réellement de vos concurrents ?
    • Est-ce que les clients sont capables de distinguer les différentes solutions proposées

Estimez vos ventes

Quelles sont vos prévisions, en fonction des tendances observées ?

  • Ventes par année, par trimestre, par mois, par semaine, par jour, par heure ;
  • Ventes par client ;
  • Ventes par catégorie de client ; selon leur profil ;
  • Ventes par type de produit/service ;
  • Ventes par territoire de votre compagnie ;
  • Ventes par point de service ; par mètre2
  • Ventes par secteur et division de la compagnie ;
  • Ventes par pays ; provinces ; régions ou départements ; municipalités ; quartiers ; etc. ;
  • Ventes par représentant ;
  • Ventes par fournisseur ;

Une méthode assez accessible pour l’estimation des ventes est d’utiliser les moyennes mobiles dans les tableaux Excel.

Pourquoi faire des estimations des ventes ?

  • Ajuster l’offre à la demande ; pour planifier vos achats ;
  • Choisir les meilleurs canaux de distribution et les plus efficaces ;
  • Investir sur les meilleurs produits ou services ; pour éliminer les produits non rentables ;
  • Déterminer les obstacles à la mise en marché et la vente ;
  • Investir davantage aux bons endroits ;
  • Établir des objectifs avec vos représentants ;
  • Attaquer un nouveau marché ;
  • Se retirer d’un marché ;
  • Pour le banquier, vos partenaires, etc. ;
  • Ainsi de suite.

Les raisons pour faire des estimations sont nombreuses. Elles apportent une direction à l’équipe et les mobilisent vers un but commun.

En conclusion  : suivez vos ventes !

Voyez-vous comment l’analyse des ventes peut vous aider dans votre gestion ? L’exercice de faire des rapports de ventes peut paraitre fastidieux et parfois superflu. Par contre, les bénéfices en valent l’effort. Ce sont des outils inestimables qui permettent d’optimiser vos ressources ; de les investir à la bonne place. Mes clients peuvent vous confirmer combien le temps passé ensemble à faire l’analyse des ventes a pu leur être profitable. Ils reprennent directement la voie rapide de l’autoroute de la croissance.

Sur ce, je vous souhaite un maximum de ventes et des résultats dont vous serez fiers de les suivre !

À votre tour : quels rapports utilisez-vous pour suivre vos ventes ? À quelle fréquence les produisez-vous ? Comment les utilisez-vous ?

Je peux vous aider

Vous aimeriez mettre le doigt sur un bobo ? Je peux vous aider. Que ce soit par une analyse détaillée de vos ventes ou par une simple rencontre « zoom » pour discuter de votre situation, contactez-moi !

Suivez-moi sur Facebook

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager. Je vous invite à vous joindre à moi sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé   afin de me partager vos différentes aventures. C’est toujours un privilège pour moi de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne aussi au niveau collégial. Auteur du Programme à succès L’EFFET SKYROCKET, il est un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »

Spécialiste agréé en Optimisation du processus clientSocial & Community Manager

Un jour, un jeune entrepreneur à succès voulant devenir millionnaire avant l’âge de 30 ans, se retrouva plutôt sur la paille et sans le sou. Cette leçon transforma sa vie à jamais.

Voici l’histoire d’un jeune homme qui pensait détenir la vérité des affaires.

L’histoire de l’entrepreneur qui pensait détenir la vérité…

C’est l’histoire d’un jeune entrepreneur qui s’intéressait à l’investissement, puis à développer ses propres entreprises avec des associés. À 18 ans, il eut l’illumination pour les affaires. Son rêve : être millionnaire avant ses 30 ans. Prenant toujours plus de risque, il était confiant en sa belle étoile et en son intelligence. Tout en s’occupant de ses entreprises, à la fin de ses études universitaires en économie, il occupa un emploi auprès d’une prestigieuse banque d’affaires. Âgé de seulement 27 ans, ce travail seul lui rapportait déjà 150 000$ en salaire annuellement.

Lâcher un emploi payant pour partir à son compte

Soudainement, il décida de tout quitter pour devenir un entrepreneur à temps plein. C’est ce que le «Père riche» lui recommandait. Avec ses expériences en finance, il était certain de détenir LA VÉRITÉ dans les affaires ! Il savait comment faire de l’argent, puisqu’il en avait fait faire aux autres en grandes quantités. Il connaissait la recette. Même si quelques personnes lui lançaient des signaux d’alerte, il ne daignait les écouter, puisque c’était le « Père Pauvre » qui lui parlait. Aussi, il a étiré l’élastique de l’effet de levier au maximum, avant que celui ci ne lui revienne au visage.

Devinez-vous la suite des choses ?

Une terrible défaite financière pour notre jeune entrepreneur

Âgé de 30 ans, au lieu d’être millionnaire, il a subi une terrible déconfiture financière. Il a tout perdu et s’est ramassé sur la paille… C’était le « S.O.S. d’un terrien en détresse » (i.e. Starmania). Ce fut une période très difficile pour son portefeuille, pour son égo et pour son couple.

entrepreneur en détresse

Avec un bébé d’un an à la maison, une conjointe enceinte d’un deuxième, sans emploi ni revenu, en pleine récession, tout était dramatique. Imaginez : il s’est retrouvé à laver de la vaisselle dans une cabane à sucre, à temps partiel et au salaire minimum. Cet argent, il en avait absolument besoin pour payer les couches.

La situation était plus que précaire. Aussi, devait-il se remettre rapidement sur ses pieds.

À partir de là, qu’auriez-vous fait à sa place ?

Qui a dit que ce serait facile d’être entrepreneur ?

Hé bien, cette histoire est la mienne.

Je vous rassure immédiatement, cette période sombre de ma vie s’avéra décisive pour la suite des choses et pour retrouver le succès. Elle explique la passion que j’ai encore pour mon super métier, soit d’aider les entrepreneurs à attirer plus de clients ; à développer l’entreprise de leur rêve tout en permettant d’éviter les pièges qui m’ont couté si chers !

Aujourd’hui, j’admets avec émotion, en repensant à toutes les difficultés vécues alors, le courage et la persistance déployée, que ce fut «la plus belle chose» qui pouvait m’arriver. Tant mieux si cette défaite arriva plus tôt que plus tard. Avec mon attitude et le peu d’écoute, elle était inévitable.

D’abord, j’ai vite réalisé que c’était moi le problème et personne d’autre. Cette situation était ma création et je devais en prendre l’entière responsabilité.

Comme entrepreneur, vous avez toujours ce choix : soit que vous vous laissez abattre et que vous abdiquez ; soit que vous rendez le tout positif, en apprenant de ces leçons de la vie ! Misère qu’elles coûtent chères parfois ! Il me semble qu’il y a des moyens plus économiques d’apprendre…

« Foncer » était la seule avenue. Avec une grande humilité, je suis en gratitude complète envers avec tous ceux qui m’ont supporté et qui ont eu confiance en moi. Je suis ressorti beaucoup plus fort de ces épreuves. Avec le cœur sur la main, je vous dit : Merci !

Les conseils qui changèrent une vie

Après une rétrospection de 4 mois qui pouvait ressembler à une dépression, j’étais plutôt en réflexion totale pour ma réinvention.

Mon premier réflexe fut d’aller voir des entrepreneurs de hauts niveaux et de leur demander ce qu’ils feraient dans ma situation.

Je pris le téléphone et commença à prendre des rendez-vous avec des chefs d’entreprise. Un président d’une grande entreprise connue a accepté de me recevoir. C’est étonnant de constater que ces gens que l’on pense ultra occupés ont toujours du temps pour aider leur prochain. C’est sûrement ce qui fait d’eux de grands leaders.

Après lui avoir exposé ma situation, il regarda mon CV. Il m’a alors affirmé que je semblais doué pour l’analyse et en plus, pour la vente. Cette combinaison de talents était rare sur le marché. Comme j’avais également le « mindset » d’un entrepreneur (i.e. « me défoncer pour mes clients » ) , il me voyait en direction de marketing.

Le marketing ?

Je ne connaissais rien au marketing. Mon bagage était l’analyse financière, les statistiques, les ratios et l’investissement (ROI).

Un nouveau coup de foudre

Au retour à la maison, je suis allé directement à la bibliothèque municipale. Après seulement quelques lectures sur le sujet, j’ai eu le coup de foudre pour la mise en marché. Le marketing représente la science du futur, la nouvelle voie du succès dans un contexte où tout devient de plus en plus concurrentiel. Celui ou celle qui comprend le mieux les acheteurs, gagne !

Devenir rapidement un expert

Un autre conseil que j’ai reçu fut celui du grand motivateur Brian Tracy. Il disait que nous pouvons devenir un expert dans n’importe quel domaine en moins de 3 ans ; en lisant un bouquin par mois sur le sujet de notre choix.

Master entrepreneur
Brian Tracy

J’ai pris la décision et l’engagement de devenir rapidement un expert en marketing. Vous aussi vous avez eu à prendre ce genre de décision éventuellement dans votre domaine, n’est-ce pas ?

Ces deux recommandations changèrent ma vie pour toujours et me ramenèrent rapidement sur la voie du succès !

Ma cause

De là, ma cause est devenue claire : je ne voulais plus vivre la situation que j’ai vécue. Donc, j’étais condamné à réussir ! J’ai interviewé des entrepreneurs à succès, fait des recherches, lu tout ce qui pouvait exister sur le sujet, observé les pratiques des meilleurs, adoptés leur façons de faire. J’ai découvert des modèles de planification qui m’auraient été tellement utiles à une autre époque. Très excitant !

Le succès est revenu pour moi. Plus tard, je me suis mis à partager le fruit de ce précieux savoir. La recette qui permet de réaliser le chiffre d’affaires de ses rêves !

Mon plan : Permettre aux autres entrepreneurs d’éviter les principales erreurs qui coulent 95 % des entreprises 5 ans après leur démarrage et partager les meilleures pratiques à succès, en terme de développement des affaires !

Apprendre et toujours apprendre…

Ne faisant ni un, ni deux, je retourne étudier à l’université (3 ans par les soirs…) et je me suis mis à lire tout ce qui touchait le marketing. Ma motivation était au maximum. Dans les travaux d’équipe, mes collègues ont vite remarqué mes talents uniques pour analyser des tendances et voir les meilleurs chemins à emprunter. Mes professeurs en furent d’ailleurs très impressionnés, ce qui m’a permis d’obtenir une mention d’honneur de la part de la Faculté, à la remise des diplômes. Imaginez ce que je pouvais ressentir : enfin, le mieux était maintenant devant moi. Brian avait raison : tout est possible à qui se donne vraiment la peine. Je suis devenu l’expert que j’imaginais 3 ans plus tôt. Mais 3 ans sur un banc d’école, c’est long !

« MASTER CERTIFIÉ » de la croissance du chiffre d’affaires des entreprises

Après cette formation, faisant quelques contrats et des recherches d’emplois infructueuses (Est-ce que je voulais vraiment un emploi ? Non), j’ai décidé de me lancer à nouveau en affaires ! (Yeah). Tous les astres étaient alignés ! En 1995, je lance Sondacom (www.sondacom.ca) : une firme spécialisée dans l’analyse de marché et la recherche d’informations stratégiques pour la gestion du marketing. (Hé, on va fêter nos 25 ans en 2020 !!! Wow !!! )

Je suis devenu un « master certifié » dans la croissance du chiffre d’affaires et de l’optimisation de la valeur d’une entreprise.

Les leaders vont au-devant des tendances

Les clients qui me consultent veulent savoir quelle est la meilleure direction à prendre. Ils se sentent souvent seuls face à des enjeux majeurs et ne veulent pas faire d’erreurs. Dans des marchés très concurrentiels, ils me demandent la plupart du temps ce qu’ils doivent faire pour attirer et séduire plus d’acheteurs.

Bizarrement, ce que je constate est ceci : ceux ou celles qui me sollicitent obtiennent déjà un succès retentissant avec leur entreprise. Alors que ceux qui auraient eu le plus besoin de mes compétences (…pour éviter les principaux pièges que j’ai connus) ne s’en donnent pas les moyens…

La recette secrète

C’est là que j’ai constaté le pattern à succès des leaders : ils vont au-devant des nouvelles tendances ; au-devant des besoins de leur clientèle. Ces derniers n’ont pas peur d’investir pour savoir, pour se faire challenger et pour innover. Comme je fais des études de marché et des enquêtes, je remarque continuellement que je travaille toujours pour les champions dans leur domaine. Ce que j’y ai découvert est tellement riche en enseignements que j’ai le goût de vous en dévoiler LES SECRETS !

Ils font des millions sur mes recommandations … en plus de se réaliser comme individu

Je n’ai pas de gêne à le dire : mes clients réalisent ensuite des millions à partir de mes analyses et des chemins que j’identifie pour eux. Ils en ont tout le mérite, puisqu’ils ont eu l’audace d’aller de l’avant. La bonne carte routière amène la vision à se matérialiser plus rapidement, Mais plus important encore, ils se sont réalisés comme individu. Ils ont fait à partir de de leur passion, une entreprise qui change le monde, un client à la fois.

Mes clients sont mon actif le plus précieux. Aussi, je me casse la tête pour eux, à vouloir dépasser toujours mes limites, à vouloir aller toujours plus loin pour trouver « le plus » qui fait la différence sur leurs concurrents.

Leur succès fait directement le miens !

Je me donne corps et âme pour que vous puissiez obtenir des résultats exceptionnels. Suis-je un perfectionniste ? C’est sûr. Pourquoi faire ça ? Pour que vous puissiez devenir les héros de vos clients et moi, le vôtre. Voir vos yeux s’illuminer est ma plus grande gratification.

« L’argent est le résultat d’un travail bien fait et non le but. Votre succès parle par lui-même. »

-Sylvain Chassé

Aujourd’hui, je vis la vie de mes rêves !

Plus je travaille AVEC eux, plus j’en apprends SUR eux !

La recette qui m’a permis de développer personnellement plusieurs millions en ventes.

Aujourd’hui, je vais vous en présenter la recette qui m’a permis de développer plusieurs millions en ventes, d’abord pour mon entreprise et qui a servi de guide à plus de 400 entrepreneurs à succès.

SKYROCKET TES RÉSULTATS

Le livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur.

– Matin Caron de l’Agence Mobux

Mon livre SKYROCKET TES RÉSULTATS et tout le programme développé autour se veut un recueil des meilleures leçons apprises et qui sont les plus efficaces concernant le développement des affaires ; celles que j’aurais aimé connaître à un moment critique de ma vie. J’aurais sauvé tellement de temps…

Ces enseignements ont le potentiel de faire exploser votre chiffre d’affaires. Elles font toute la différence dans la vie de mes clients et également celle de mes entreprises. Elles regroupent en un seul et unique endroit : ici et seront très bientôt accessibles sous différentes formes.

SKYROCKET TES RÉSULTATS est le guide ultime pour les entrepreneurs en croissance, qui n’ont plus de temps à essayer de tout apprendre par eux-mêmes, mais qui veulent attirer plus de clients, créer l’abondance en s’inspirant et en suivant les traces des meilleurs entrepreneurs.

Désirez-vous un marketing avec plus d’impact, plus de clients et créer l’entreprise de vos rêves ?

Régler des problèmes et trouver des solutions créatives sont le lot même d’être en business. Ce programme a été bâtit en pensant à mes jeunes entrepreneurs à qui j’enseigne. Nous utilisons aujourd’hui des moyens modernes qui nous mènent tellement plus rapidement où nous voulons aller : Google, Facebook, le Web, les entonnoirs de conversion, en plus de tous les outils classiques.

Si tel est votre désir, On y va ensemble ! SKYROCKET TES RÉSULTATS vous prends par la main et vous amène là où vous désirez être avec votre entreprise. Il vous aide à franchir ces murs qui vous séparent de votre réussite, comme des centaines d’autres d’entrepreneurs à succès l’ont fait avant vous.

Le lancement du livre et de son programme est prévu le 9 septembre.

Le tout vient avec un manuel d’exercices qui bâtit « pas à pas »votre plan d’action ; des webinaires d’échanges; un groupe privé Facebook; des ateliers pratiques et un coaching individuel.

Je suis excité à l’avance de vous connaître prochainement et de découvrir ce qui vous allume dans la vie. Entreprendre, n’est pas le but. C’est le chemin ! 🙂

Je vous dis : à très bientôt !

Qui est Sylvain ?

sylvainchasse

« Sylvain, c’est le sage du marketing !»Guillaume Bareil.

Sage et marketeur moderne ! 😉

TOP #1 en Social Scoring sur LinkedIn, Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. (avec mention d’honneur). Sa spécialité est d’amener votre entreprise là où elle doit être. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Entrepreneur, président de Sondacom , il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients.  À ce titre, il a réalisé de nombreux mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, segmentation, croissancePME, coaching d’affaires, conférences pour diverses entreprises et organismes. Il enseigne le marketing au niveau collégial. Auteur du livre SKYROCKET TES RÉSULTATS (en vente bientôt) pour attirer plus de clients et faire exploser votre chiffre d’affaires, il est aussi un grand marcheur sur les chemins de Compostelle, accueillant l’être humain et ses rêves avec empathie.

Il est toujours à l’affût des nouveautés dans son domaine :

  • Spécialiste agréé en optimisation de processus clients.
  • Gestionnaire agréé de médias sociaux et communautés ; « Social & Community Manager »
Spécialiste agréé en Optimisation du processus client
Social & Community Manager

Suivez Sylvain sur Facebook

Joignez Sylvain sur Facebook. Suivez ce lien :  Sylvain Chassé .

Partagez vos différentes aventures comme entrepreneur. C’est toujours un privilège de pouvoir vous connaître et vous suivre à mon tour.

Avec toute ma gratitude,

Sylvain Chassé

La gestion de l’inventaire est tout un défi pour de nombreuses entreprises. Pouvoir augmenter l’efficacité des achats fait souvent la différence entre un excellent rendement et un inventaire qui doit être vendu à perte. En voici un exemple :

L’histoire d’une boutique cadeaux  

Après avoir exposé mes résultats d’une importante enquête sur les habitudes d’achats dans une région, un propriétaire d’une boutique cadeaux me demanda d’aller visiter son commerce. Sur place, il m’expliqua sa problématique, celle qu’il n’avait toujours pas atteint son seuil de rentabilité, après 7 ans d’opération. Pourtant son emplacement me paraissait excellent et les commentaires des consommateurs étaient assez bons à son égard. Ayant travaillé dans le domaine de l’analyse financière, je lui demandai la permission de pouvoir lire tous ses bilans comptables, depuis les débuts. Habile avec les ratios, j’ai entrepris de comparer ses chiffres aux moyennes de son secteur. Immédiatement, j’ai pu constater un grave problème au niveau de ses achats : son ratio « rendement brut sur l’inventaire » était en chute libre depuis le démarrage de l’entreprise, au lieu de progresser. Autrement dit : Avec les années, son commerce s’était rempli de marchandises invendables et qui pourrissaient sur les tablettes. Son système informatique ne lui permettait pas d’identifier ses meilleurs vendeurs et de racheter ces items une fois épuisés, ni de retirer ceux qui étaient là depuis longtemps. Une grande vente de liquidation fut par la suite réalisée !

Le rendement brut sur l’inventaire

Pour la gestion de l’inventaire, un des ratios populaires est le Rendement brut sur l’inventaire :

Formule = Marge brute réalisée X roulement de l’inventaire

Ex: Si vos produits réalisent une marge brute moyenne de 30% et que votre inventaire tourne 4x durant l’année, votre rendement brut sur l’inventaire sera de 120%.

  1. À partir de ce rendement moyen, grâce à une analyse plus pointue, vous pouvez identifier rapidement tous vos produits sous performants : soient qu’ils ne tournent pas suffisamment ou qu’ils ne rapportent pas les marges brutes voulues.
  2. Vos actions viseront ensuite à accélérer leur rotation par des promotions ou à revoir votre politique de prix pour ces items. L’autre solution sera de considérer à remplacer ces produits par d’autres qui peuvent être plus rentables pour votre entreprise.

De la même manière, vous pouvez identifier vos meilleurs vendeurs et ce que vos clients viennent chercher chez vous. Cette information supplémentaire peut guider vos prochains achats.

Le « benchmarking »

Dans l’exemple précédent, si vous constatez que le rendement brut sur l’inventaire de vos concurrents est supérieur à votre chiffre, vous savez dès lors que la gestion de votre inventaire représente un défi. Des logiciels «point de vente» comme POS Lighthouse peuvent vous aider à bien gérer votre inventaire et à améliorer vos rendements.

Faites parler vos chiffres ! 

Au delà de ce simple ratio et de son application concrète dans la gestion de votre inventaire, vos états financiers contiennent une foule d’autres informations utiles à la gestion. Vos chiffres vous parlent ! Ces indices et ratios servent de tableau de bord, permettant de diriger et de contrôler votre mise en marché, de pouvoir vous comparer aux autres entreprises équivalentes dans votre secteur !

Avec notre équipe, vous serez en mesure d’analyser tous vos chiffres utiles pour la mise en marché, de vous comparer, d’en tirer le maximum. À vous ensuite de passer à l’action…là où c’est rentable !

Créez un effet boule de neige

Dans mon récent livre « L’EFFET BOULE DE NEIGE », j’y dévoile plus de 90 autres secrets, astuces et conseils, afin de développer rapidement votre clientèle et augmenter votre chiffre d’affaires. Ce livre condense 23 années de recherches et expose les gestes les plus profitables effectués par un échantillon de 400 clients-entrepreneurs comme vous. La recette n’a rien de magique et chaque idée s’applique à tous.  Un lecteur m’a affirmé : « Par sa simplicité, ce livre est la meilleure consultation que j’ai obtenue de ma vie. C’est un livre à mettre entre les mains de chaque entrepreneur ».  Merci infiniment pour ce gentil commentaire. Voici le lien pour en savoir plus sur ce livre et pouvoir le commander :  « L’EFFET BOULE DE NEIGE »

C’est toujours un plaisir de lire vos commentaires,

Avec gratitude,

Sylvain

@2018, tous droits réservés, Sylvain Chassé.

 

sylvainchasse

 

 

 

Sylvain Chassé

Sylvain Chassé est diplômé en économie et en marketing de l’Université McGill. Il a travaillé 8 ans dans les domaines financiers avant de lancer sa compagnie le Groupe SCM Service-Conseil en Marketing inc. Président de Sondacom,  il met à contribution ses différentes expériences au profit de la croissance de ses clients depuis 22 ans. Il a réalisé plus de 400 mandats en sondages, études de marché, planifications stratégiques, croissancePME, coaching d’affaires pour diverses entreprises et organismes. Grand marcheur de Compostelle, il accueille l’entrepreneur avec humanisme et compassion.

© 2018. Tous droits réservés. Reproduction interdite dans le consentement de l’auteur.


Recherche